L'AGENCE DE RELATION PRESSE
DU MONDE DU CHEVAL & DU TOURISME

Menu
PARIS REINING CLASSIC 2015

Le sport américain aux portes de Paris

 

Discipline reine de l’équitation western, le reining s’apparente au dressage dans sa mise en valeur de la finesse de l’éducation du cheval, sa maniabilité et son attitude quand il est guidé entre des rênes souples sans résistance apparente. Un art qui sera à l’honneur lors du Paris Reining Classic 2015 et qui promet un spectacle fort en émotions.

Le reining s’effectue toujours selon un parcours imposant une succession de figures obligatoires : grands cercles (au galop rapide), petits cercles (au galop lent), changements de pieds, roll-backs (pivots de 180°), spins (pirouettes/ pivots de 360° autour d’un posté-rieur), reculs (marche arrière en ligne droite sur au moins trois mètres) et des sliding stops (arrêts glis-Le sliding stop – Photographe : Greg NIRO sés sur les postérieurs). Le cheval est jugé pour la précision, la docilité, le contrôle et la virtuosité avec lesquels il exécute et enchaîne les différentes manoeuvres imposées.

Le 31 juillet prochain, ce sont environ 200 chevaux ainsi que de nombreux cavaliers d’équita-tion western qui prendront possession pour trois jours des somptueuses installations du Parc Equestre Francilien. Arbitrés par les meilleurs juges, ils viendront défendre leurs chances dans cette compétition intense en sensation, qui fera vibrer le public du manège principal. Une ambiance survoltée, et un programme sportif qui annonce la couleur de l’ambition de cet événement, avec les épreuves du dimanche, point d’orgue du week-end.

Un concours de grande envergure, qui offre également une expérience d’exception pour le public qui fera le déplacement sur le site du Parc Equestre Francilien. Au-tour du manège se dresseront les boutiques du Village des Exposants, où, entre les épreuves, les 3 000 visiteurs attendus pourront flâner dans ce petit bout de « Far-West ».

Un univers que pourront découvrir à leur aise les grands comme les petits, grâce à des animations proposées tout au long du week-end. Entre le restaurant Tex-Mex et les initiations à l’équitation western, les occasions de s’immerger au coeur de cette culture unique ne manqueront pas. L’épilogue de ce week-end sera sans conteste la soirée Country de samedi soir, où des artistes se succéderont sur scène pour un concert à partir de 20h30, et où la Line-Dance sera bien sûr à l’honneur.
Pour la première fois depuis de nombreuses années, l’équitation western renouera ainsi avec ses traditions culturelles qui ont fait sa popularité en mélangeant sport et héritage western.

Informations pratiques :

Entrée libre et gratuite de 10h à 20h
Parking en libre accès

Accès :

LE PARC EQUESTRE FRANCILIEN
Le Petit Far West – La Culotte
CD 34 – 77 171 LE PIN

Contact Presse :

EQUINE CREATIVE
Jessica Gordon
Tel : 06.03.06.72.08
E-mail : equinecreative@gmail.com

Site internet : www.parisreiningclassic.com

KAVALLISTÉ : LE GRAND FINAL

Du 13 septembre au 1er novembre 2015

 

Depuis le mois d’Avril, la deuxième saison du spectacle équestre Kavallisté se joue sous le dôme majestueux des Grandes Ecuries de Chantilly. Après une pause pendant l’été, le spectacle revient en Septembre pour un final grandiose sur 15 représentations, et deux nocturnes magiques.

En 2014, cette rencontre entre les artistes cavalières de Chantilly et les artistes polyphonistes de l’Ile de Beauté avait donné un spectacle étonnant, inattendu
et original. Une série de tableaux équestres évoquant Kallisté («la plus belle ile» selon les Grecs anciens) à travers de magnifiques costumes signés Monica Mucha et les somptueuses voix du Trio Sarrochi : Xavier Giacomeni, Jean-Pierre Pieve et Benoit Sarocchi.

Cette première rencontre et les trente-six représentations de la saison 2014 vues par plus de 18 000 spectateurs a bien évidemment engendré des échanges entres les chanteurs et les cavalières. Des «veillées corses» qui ont permis à Sophie Bienaimé, créatrice de ce spectacle, de découvrir de nouvelles polyphonies que la directrice artistique du Musée du Cheval a souhaité intégrer dans la version 2015 de Kavallisté. Ainsi, ceux qui ont déjà adoré la version 2014 pourront revenir cette année d’autant que de nouveaux Mais l’esprit, l’ossature de Kavallisté restent les mêmes avec notamment ces polyphonies spécialement écrites par Benoit Sarocchi pour les besoins d’un spectacle équestre comme les «tubes» A cavallu, qui illustre une fête corse ou Liberta, qui accompagne un émouvant numéro en liberté.

Loin des clichés sur la Corse, Kavallisté raconte les valeurs profondes de cette île : ses traditions, son identité, la terre, la mer et la montagne. Une authenticité
que Sophie Bienaimé est allée chercher sur place à travers des rencontres avec des Corses : des auteurs, des gens de la terre, mais également Jean-Yves
et Valérie Casalta, qui ont ressuscité le Carnaval de Brandu (dont l’édition 2015 aura lieu le 15 février) et qui est évoqué dans Kavallisté. Une authenticité «validée» par de nombreux corses venus à Chantilly, mais également par une presse corse élogieuse, notamment Corse-Matin, et par une quadruple diffusion de 52 minutes sur France 3 Via Stella à la période de Noël.

Kavallisté est une fête corse pour les sens : de remarquables tableaux équestres où se mêlent dressage traditionnel de haute-école, avec chevaux au passage, piaffer et changement de pied, équitation savante (pas espagnol, coucher, révérence, cabrer, bôt…) et voltige de cirque (avec le seul homme de la troupe équestre, Benjamin Grain), les somptueux costumes ont été recréés grâce à l’ouvrage de Rennie Pecqueux-Barboni (Costumes de Corse, Editions Albina) par Monica Mucha. Les voix du Trio Sarocchi deviennent encore plus envoûtantes sous les gigantesques arches du majestueux dôme des Grandes Ecuries.

A voir également au Musée du Cheval

Avant ou après les représentations, les visiteurs auront le loisir de découvrir le spectaculaire Musée du Cheval. Inauguré il y a plus d’un an, le nouveau Musée du Cheval, qui a accueilli près de 175.000 visiteurs pour sa première année d’existence, occupe les quinze salles de la Cour des Remises avec des expositions d’œuvres et d’objets d’art retraçant l’évolution de l’utilisation du cheval à travers les âges et les civilisations équestres. Des pièces rares, des chevaux de carrousel précieux, des voitures d’attelage, notamment celles des princes de Condé, admirablement restaurées, des objets atypiques, des peintures et sculptures exceptionnelles, de courts lms documentaires exclusifs, archives étonnantes … le Musée du Cheval de Chantilly est une référence mondiale. Un passage obligé pour tous les amateurs d’art et amoureux de la culture équestre.

Le Domaine de Chantilly

Le Musée du Cheval et les Grandes Écuries font partie du Domaine de Chantilly qui regorge d’autres richesses à découvrir : le château et le musée Condé, deuxième collection française après le Louvre d’œuvres picturales anciennes ; son parc qui s’étend sur plusieurs hectares du hameau au jardin anglais en passant par le parterre Le Nôtre et ses fontaines.

Agenda de l’année 2015

Du 12 mai au 12 juillet
Exposition « Œillets, tulipes, anémones : les eurs du Grand Condé »

Du 12 mai au 12 juillet
Exposition « les Fastes de cour au XVIIe siècle »

Du 13 juin au 16 août
Exposition «Turf: Hommes et chevaux autour du champs de course»

Informations et réservations
Téléphone : 03 44 27 31 80 – Site Internet : www.domainedechantilly.com

Horaires d’ouverture
Le Domaine de Chantilly est ouvert à partir du 31 janvier 2015.
A partir du 1er février, les Grandes Ecuries et le Musée du Cheval seront ouverts de 10h30 à 17h jusqu’au 27 mars.
A partir du 28 mars 2015, les Grandes Ecuries et le Musée du Cheval seront ouverts de 10h à 18h.

Tarifs spectacle « Kavallisté » du 2 avril au 1er novembre 2015
Spectacle « Kavallisté »
(Musée du Cheval + Spectacle équestre)
Adultes : 21 euros / Enfants (de 3 à 17 ans) : 16,50 euros
Spectacle + Domaine, valable les jours de spectacle uniquement
(Château + Parc + Musée du Cheval + Spectacle équestre « Kavallisté ») Adultes : 30 euros / Enfants (de 3 à 17 ans) : 22 euros

Accès
Pour se rendre à Chantilly en voiture : Chantilly est à moins d’une heure de Paris
Autoroute du Nord (A1) :
De Paris : sortie Chantilly – De Lille : sortie Survilliers

Pour se rendre à Chantilly en train :
Paris-Chantilly (descendre à l’arrêt Chantilly-Gouvieux) / De gare du Nord, SNCF Grandes lignes (24 minutes)

Jumping International de Valence

Un jumping 3 étoiles qui affiche son ambition

Une nouveauté cette année dans le monde du jumping dans l’hexagone, le Jumping International de Valence fait son entrée dans la cour des grands événements à ne pas manquer pour l’élite du saut d’obstacles. Du 27 au 30 août 2015, le Haras des Grillons accueillera les plus grands cavaliers pour un concours 2 & 3 étoiles, avec déjà un air de 5 étoiles.
Le 12 juin dernier, Sadri Fegaier et sa jument Cuplamdra, une hollandaise de 8 ans, s’imposait au terme d’un magnifique barrage à six dans le Prix Louis Julian, Grand Prix du CSI* du Jumping de Cannes. Un triomphe à l’occasion duquel il a annoncé le tout nouveau jumping international de Valence qu’il accueillera du 27 au 30 août prochain dans ses fabuleuses installations du Haras des Grillons, à Ratières exactement. A place to be car ce futur concours, qui sera organisé par la sympathique équipe du Jumping de Cannes (François Bourey et la SepA), a de l’ambition. Deux et trois étoiles cette année, mais doté de 300 000 euros sans compter la Mercedes cabriolet SLK (d’une valeur de 50 000 €) promise au meilleur cavalier du CSI 3*. Les sponsors et les spectateurs retrouveront la même qualité d’évènement que celui de Cannes car ce sont les mêmes structures qui seront transposées à Ratières autour d’une piste en sable. La date, une semaine après les championnats d’Europe, est idéale, sans grande concurrence dans le calendrier. Un concours trois étoiles qui mérite le voyage !

Le plateau de cavaliers s’annonce déjà très intéressant. C’est l’une des rares compétitions à pouvoir proposer un plateau composé des trente cavaliers parmi les meilleurs mondiaux sans oublier les cavaliers amateurs de renom qui sont engagés en parallèle, dans le 2 étoiles. Tous ces cavaliers font le pari de venir fouler pour la première fois la piste Toubin & Clément du Haras des Grillons, où l’organisation compte bien prouver qu’un concours trois étoiles peut se mesurer à un concours cinq étoiles.

3 étoiles il ne le restera pas longtemps, car ce Jumping est voué à devenir un cinq étoiles sur le long terme. C’est l’ambition principale de Sadri Fegaier, qui pense déjà à l’année prochaine et rêve de voir s’installer un concours de haut niveau autour de sa magnifique piste en herbe en cours de réalisation.

Pour cette année, ce sont 200 cavaliers, 350 chevaux et près de 6 000 visiteurs sur le week-end qui sont attendus dans les infrastructures du Haras des Grillons. Connu pour son aspect commercial de vente de chevaux de haut niveau, et fief du cavalier international Carlos Lopez, ce Haras ouvrira pour la première fois ses portes à un concours de telle ampleur.

Un pari ambitieux qui promet de belles aventures pour la suite…

Le Haras des Grillons

Situé près de Tain L’Hermitage, entre Valence et Lyon dans la Drôme, le Haras des Grillons fût fondé il y a de cela cinq ans par Sadri Fegaier. Destiné au commerce de chevaux de haut niveau, il est aussi devenu la demeure du cavalier Colombien Carlos Lopez qui concoure dans les épreuves cinq étoiles sous les couleurs du Haras.

Une dizaine de salariés, entre 25 et 30 chevaux en permanence dans les écuries, un manège (100 x 40 m) et deux pistes en sable (100 x 50 m & 90 x 50 m), une piste en herbe en cours d’achèvement, le Haras des Grillons offre donc des infrastructures d’excellentes qualité.

Avec des chevaux de 2, 3 et 5 étoiles, les quatre cavaliers installés au Haras des Grillons ont donc la possibilité d’évoluer au haut niveau dans les meilleures conditions. Mais bien sûr, ils ne perdent pas de vue la devise de l’entreprise : « Acheter des jeunes chevaux, les valoriser, et les revendre ».