L'AGENCE DE RELATION PRESSE
DU MONDE DU CHEVAL & DU TOURISME

Menu
Riders Masters Cup : la Team USA annonce sa longue liste pour le match retour à New-York le 28 avril prochain !

L’heure de la revanche va bientôt sonner. Après la première étape à Paris en décembre dernier qui a donné l’avantage au continent européen, les Américains semblent bien décidés à garder le Trophée de la Riders Masters Cup chez eux. Pour affronter l’équipe européenne de Philippe Guerdat, Robert Ridland a révélé une longue liste, avec un formidable trio de champions olympiques aux commandes. L’affrontement peut commencer !

Des leaders redoutables avec le tenant de la Coupe du monde Longines FEI de saut d’obstacles, McLain Ward, n°3 mondial, Beezie Madden, toujours vice-championne du monde en titre Laura Kraut, la plus ancienne des trois champions olympiques (Pékin en 2008) auxquels vient s’ajouter, côté expérience, Lauren Hough.

Aux côtés de ces quatre cavaliers aguerris, de jeunes talents du saut d’obstacles mondial viendront apporter un nouvel élan à cette sélection : Kristen Vanderveen, qui vient de remporter une étape de la ligue nord-américaine de la Coupe du monde Longines FEI, Andrew Ramsay, Jessica Springteen ou encore Quentin Judge.

La sélection définitive retiendra quatre noms parmi cette liste auxquels s’ajoutera celui du cinquième cavalier, le « U25 » (âgé de moins de 25 ans) qui doit réglementairement compléter chacune des deux formations de la Riders Masters Cup. Un choix qui se fera entre Adrienne Sternlicht, Lucy Deslauriers, la fille du plus jeune vainqueur de Coupe du monde de l’histoire, Mario Deslauriers, ainsi que Jennifer Gates.

Qui seront les cinq élus définitifs ? Il faudra attendre le 26 avril, jour d’ouverture du Longines Masters de New York pour le savoir. Une chose est certaine, Robert Ridland n’a pas du tout envie de se laisser surprendre comme à Paris en décembre dernier et Philippe Guerdat, le sélectionneur européen, va devoir constituer un groupe solide.

Dès cette deuxième confrontation, c’est à un chocs de Titans qu’il faudra s’attendre entre les deux puissances du saut d’obstacles mondial : le deuxième chapitre d’un événement appelé à entrer dans la légende.

Le chef de l’équipe USA, Robert Ridland, dévoile sa longue liste pour le second round de la Riders Masters Cup qui se jouera lors du Longines Masters de New York, le 28 avril 2018.

#WaveYourFlag

Pour ne rien manquer des préparatifs du second round de la Riders Masters Cup, créée par EEM, en partenariat avec l’EEF (Fédération Equestre Européenne), et avec le soutien de Longines en tant que partenaire fondateur, connectez-vous sur www.RidersMastersCup.com et sa page Facebook et n’hésitez pas à partager votre passion pour cette légende naissante des sports équestres avec les hashtags #WaveYourFlag et #RidersMastersCup.

Quatrième édition du Rallye d’Aumale

Le Rallye d’Aumale donne rendez-vous le 8 avril prochain à tous les amateurs de voitures de collection, de chevaux et de nature au Polo Club de Chantilly avec un programme exceptionnel pour sa quatrième édition.

Deux cents équipages prendront le départ de ce rallye touristique qui se promet d’être riche en surprises. Un parcours original qui emmènera les concurrents, le temps d’une journée, sillonner les plus belles routes de la région de Chantilly à bord de leurs belles anciennes. Un tracé unique pour cette quatrième édition et un roadbook avec deux niveaux de difficulté sont prévus pour les concurrents selon leur niveau et leur expérience des rallyes.

Le village-départ, au cœur du Polo Club de Chantilly, sera en accès libre pour les visiteurs et riche en animations : exposition de voitures anciennes, restauration, présentations automobiles, village enfant, démonstration de tir à l’arc à cheval, tour de calèche en forêt de Chantilly… Le polo sera également à l’honneur à la vue du lieu où se tiendra le départ de la course. Un tournoi sera organisé à l’occasion du Rallye d’Aumale, et les jeunes et les moins jeunes pourront également bénéficier d’une initiation à ce sport.

Le Rallye d’Aumale est un événement solidaire, placé sous le signe de la générosité, en faveur de l’Institut Curie et l’Association « Amour d’enfants » qui recueillent des fonds pour la recherche contre le cancer des enfants.

Nature , entre nouveautés et traditions aux Grandes Ecuries de Chantilly

A partir du 1 er avril, le majestueux dôme des Grandes Ecuries de Chantilly accueillera le nouveau spectacle équestre Nature. Entre nouveautés et traditions, Sophie Bienaimé et ses écuyères mettent en scène une création en célébrant l’harmonie de l’homme avec l’animal et la nature.

Après les succès de Kavallisté et Métamorphoses, avec 49000 entrées au total pour ce dernier spectacle en 2016 et 2017, la Compagnie équestre des Grandes Ecuries du Domaine de Chantilly a choisi de confier à nouveau à Benoît Sarocchi, Ghjuvan Petru Pieve et Jean-Lou Descamps les compositions musicales de cette nouvelle création. Au fil des années, ce trio de musiciens et chanteurs a su s’adapter à l’ambiance toute particulière du dôme et a appris à travailler en compagnie de chevaux, créant les différents rythmes des morceaux sur la cadence de leurs allures. « On s’habitue aux murs, on s’habitue aux gens aussi. On s’habitue aux chevaux, mais surtout, les chevaux s’habituent à nous. Nous avons acquis des notions de spectacle équestre que nous n’avions pas au début. Lorsqu’une des cavalières nous dit : ‘ici je vais piaffer, ici je vais faire du pas espagnol’, maintenant nous savons quel rythme utiliser pour composer le morceau qui accompagnera son numéro », explique Benoit Sarocchi. Grâce à Jean-Lou Descamps, toujours à la recherche de nouveaux instruments pour créer des atmosphères vivantes et transmettre des émotions au public, nous pourrons retrouver dans Nature du violon classique, du violon électrique, du nyckelharpa (un instrument traditionnel suédois), une clarinette en roseaux… « Chaque fois que nous utilisons un instrument nouveau, nous composons spécialement pour celui-ci », indique-t-il.

L’acrobate-danseur Edouard Gameiro, déjà habitué des spectacles équestres puisqu’il a travaillé toute une saison par le passé avec Frédéric Pignon, une référence du spectacle équestre et du travail des chevaux en liberté, rejoindra l’équipe des Grandes Ecuries de Chantilly ce printemps pour ajouter sa touche artistique au spectacle Nature. « Le lieu est vraiment exceptionnel, l’équipe est géniale, et, à chaque fois, les spectacles sont vraiment très beaux. J’aime beaucoup le travail avec les chevaux et le rapport que l’on peut avoir avec eux ».

La Compagnie équestre des Grandes Ecuries de Chantilly s’enrichit cette saison de deux cavalières que l’on découvrira dans cette prochaine création équestre de Sophie Bienaimé. Venant compléter l’équipe des écuyères expérimentées déjà en place, Lisa Courtaud et Estelle Berland feront souffler un vent de fraicheur en apportant leur regard nouveau et une touche personnelle au spectacle. Nature sera composé de numéros inédits pour les écuyères, mais aussi pour leurs chevaux. Un grand nombre d’entre eux font partie des jeunes chevaux en formation depuis deux ou trois années, et certains feront leurs premiers pas en spectacle à l’occasion de cette création originale.

Informations Pratiques

Dates de représentation

Les représentations ont lieu le jeudi et le dimanche, ainsi que certains jours fériés.

Avril : les 1, 5, 8, 12, 15, 19, 22, 26, 29

Mai : les 1, 3, 6, 8, 10, 13, 17, 20, 24, 27, 31

Juin : les 3, 7, 10, 14, 21, 24, 28

Septembre : les 16, 20, 23, 27, 30

Octobre : les 4, 7, 11, 14, 18, 21, 25, 28

Novembre : les 1 et 4

Fin de l’aventure pour les Gallops of Morocco 2018 !

C’est dans l’émotion que se termine l’ édition 2018 des Gallops of Morocco . Une aventure humaine où des liens forts se sont créés  : tout d’abord entre l’homme et le cheval mais aussi entre les hommes .

Après une semaine de compétition acharnée entre les seize équipes , c’est celle des Ch’tis menés par Grégoire Verhaeghe, déjà présents lors des Gallops Of Oman , qui a remporté la première place suivie de très près de l’équipe féminine Quazane . L e polo club de Chantilly et Blue Ghallah se partagent la troisième place de ce podium 100% français  ! Une victoire amenée par des équipes organisées, communicatives, qui ont su préserver leur monture tout au long de ce raid malgré les conditions climatiques difficiles  entre tempête s de sable et grosses chaleurs !

Les participants garderont en mémoire cette expérience unique qui leur a permis de profiter de paysages à couper le souffle entre les dunes de Merzouga et l a ville d Erfoud , mais aussi de découvrir la race équine barbe et arabe barbe généreuse, attachante, robuste, prête à surmonter tous l es obstacles pour satisfaire le cavalier. Un contact entre l’ homme et le cheval privilégié et si puissant qu’une cavalière a même décidé d’acheter le cheval qu’ elle a monté tout le long de cette course, une belle preuve de reconnaissance  !

Les Gallops of Morocco , c’est avant tout du partage, des émotions et des rencontres , ce qui a permis à cette édition de rencontrer un succès auprès de tous les participants, qu’on soit accompagnant ou cavalier. Les soirées autour du feu d e camp, la soirée White ou le dîner de Gala avec Marbella Paris ont facilité le contact et ainsi la création de lien.

Cette édition marquée sous le signe de l’ouverture vers l’autre, les cinq enfants de l association Polo Discovery ont décidé de partager un moment avec des enfants d’une école qui se trouve dans un village non loin de la région de Merzouga . Une matinée d’initiation à quelques prises de judo dans une ambiance enfantine et pleine d’admiration. Des enfants heureux de partager leur savoir et faire découvrir leur passion aux autres  avec le sourire et de la bonne humeur !

Cette première édition Gallops Of Morocco n’aurait pas vu le jour sans l’investissement et le soutien de ses partenaires. En premier lieu la SOREC qui a permis de montrer une nouvelle image du Maroc grâce à la promotion du tourisme équestre et de la race barbe et barbe arabe . Ensuite, Joe Riding Company en charge de la sélection des chevaux, Amazpamp et Horseware avec des cadeaux pour cavaliers et chevaux, l’ application Ekism et T-TRACK ont assuré le volet sécuritaire et permis de suivre en direct l a course. Le groupe Xaluca , qui s’ est chargé du logement des participants a créé , grâce à son service de qualité , des bivouacs 5* en plein milieu du le désert du Sahara . L’ Association Nationale Marocaine du Tourisme Equestre , rattachée à la fédération Royale Marocaine des sports équestres marocaine et à l’ Office National Marocain du Tourisme , a répondu présente et a apporté ses connaissances du terrain et ses compétences. L’association Polo Discovery représentée par s es ambassadeurs Camille Cerf, Matthias Van K h ache et les cinq enfants du Blanc Mesnil sont venus à cette première édition des Gallops of Morocco avec des valeurs fortes comme le partage, l’échange et la bienveillance .

Cette édition des Gallops of Morocco a été un franc succès. Chaque participant repart avec des souvenirs inoubliables des deux cents kilomètres de paysages de rêve qu’ils ont traversé lors de cette aventure

Crédits photos  : © Christophe Bricot Gallops of Morocco

Première étape des Gallops of Morocco 2018 !

7h30

Hier, le soleil s’est levé sur la région d’Erfoud, les chants des oiseaux et la brise matinale ont accompagné les cavaliers qui se sont préparés à participer à la première édition des Gallops Of Morocco 2018. Après un petit-déjeuner au bord de la piscine de l’hôtel Xaluca, les premières équipes se sont dirigées à 8h30 vers le fort Harroun aux portes du désert du Sahara pour découvrir et essayer leurs montures. Un décor magnifique où se trouvait quatre-vingt-dix étalons majestueux, à l’allure fière, qui attendaient avec impatience le départ. Des chevaux barbes et arabe-barbes qui ont été sélectionnés soigneusement par Joël Proust, implanté au Maroc depuis des années et fin connaisseur de cette race. Les participants ont eu une heure pour choisir leur partenaire d’aventure. Un choix qui s’est fait selon les affinités créées dès les premiers contacts, et selon l’expérience du cavalier.

11h

Le top départ a été annoncé ! Ce début des Gallops Of Morocco a été marqué par la présence de son excellent monsieur l’ambassadeur de France et monsieur l’ambassadeur du Royaume-Uni venus spécialement pour encourager cette aventure. C’était donc parti pour deux boucles de 2H ! Les 16 équipes qui étaient munies de leur GPS et aidées par l’application EKISM, se sont suivies au milieu des dunes. Une caravane de dromadaires non loin de là a intrigué certains participants qui n’ont pas hésité à s’arrêter pour admirer ce beau paysage.  A mi-chemin, le temps a changé, une tempête de sable s’est levée, la visibilité a baissé, l’horizon est devenu incertain, mais cela n’a pas perturbé les cavaliers qui ont continué malgré les conditions difficiles leur chemin.

13h

Les premières équipes sont arrivées au restaurant Chez Michel, le point de contrôle qui marque le temps de pause entre les deux boucles. Les cavaliers et leurs chevaux ont eu à peine le temps de se reposer et se ressourcer qu’il fallait déjà reprendre la course. L’équipe françaises Quazane, composée exclusivement de femmes, était en tête, suivie de très près par celle des Ch’tis. Au final, les deux équipes ont franchi ensemble la ligne d’arrivée de la deuxième manche de cette première étape Belle Yasmina, où se trouvait le Bivouac et qui marquait ainsi la fin de la course après 28 kilomètres parcourus.  Une aventure qui n’aurait pas pu voir le jour sans le soutien de la SOREC, un des partenaires clés venu participer à cet évènement avec deux équipes et sa cavalerie, exclusivement composée d’étalons reproducteurs. La Société Royale d’Encouragement du Cheval valorise le cheval marocain, barbe et arabe-barbe et met en avant un nouveau visage du Maroc en misant sur le développement d’un tourisme équestre à cheval. Le Maroc est un pays qui ne cesse de se développer et qui rayonne à l’international grâce à sa culture. Les Gallops sont avant tout une aventure humaine qui permet de dépasser ses limites et où le self contrôle, la patience et la détermination sont de mise !

Crédits : Christophe Bricot – Gallops of Morocco

FEI WORLD CUP FINALS : TROIS FRANÇAIS QUALIFIÉS ! PEUT-ÊTRE UN QUATRIÈME, VOIRE UN CINQUIÈME

Ils seront donc trois… ou quatre… et peut-être même cinq ! Ce week-end, l’étape suédoise de la Coupe du monde Longines FEI de saut d’obstacles a sonné le gong terminal du circuit qualificatif en Europe de l’Ouest pour la grande finale qui se jouera à l’AccorHotels Arena du 11 au 15 avril 2018. Bonne(s) surprise(s) : alors que les Français Kevin Staut et Roger-Yves Bost étaient déjà qualifiés, le Lorrain Simon Delestre décroche lui aussi le sésame en terminant parmi les dix-huit premiers cavaliers européens au classement de la ligue ; le Normand Julien Epaillard est le premier en «liste d’attente» : un désistement parmi les cavaliers qualifiés, et ce ne seront plus trois mais bien quatre cavaliers tricolores que le public retrouvera sur la piste de l’AccorHotels Arena ! En Amérique du Nord, Eric Navet peut encore y croire.

A l’issue de quatre mois d’étapes qualificatives, le plateau de la Finale parisienne de la Coupe du monde Longines FEI de saut d’obstacles se dessine… et se colore de bleu-blanc-rouge. Avec trois cavaliers qualifiés, la France sera la nation, à égalité avec l’Allemagne, la mieux représentée de la ligue d’Europe de l’Ouest sur la piste de l’AccorHotels Arena. Depuis le lancement de la saison 2017-2018 à Oslo en octobre dernier, les Français n’ont eu de cesse de briller, le coeur tourné vers la finale parisienne, face à leur public. Premier qualifié, Kevin Staut a terminé deuxième de l’étape d’Oslo, troisième de celle de Zurich. Le Francilien Roger-Yves Bost a remporté l’étape madrilène et terminait cinquième en Belgique, à Malines. En novembre dernier, Simon Delestre remportait l’étape lyonnaise du circuit ; malgré tout, le Lorrain aura dû attendre la dernière étape qualificative, ce week-end à Göteborg, pour être assuré d’être parmi les dix huit premiers au classement général de la ligue d’Europe de l’Ouest après treize étapes. A la dix-neuvième place du classement final des cavaliers en Europe de l’Ouest, Julien Epaillard, vainqueur à Londres, devra compter sur le désistement d’un qualifié pour décrocher son ticket parisien. Le 26 février, la Fédération équestre internationale a envoyé les invitations aux cavaliers qualifiés : les confirmations de la participation des cavaliers… et les renoncements devraient être connus d’ici à la fin de la semaine.

Un cinquième ? Eric Navet, toujours en lice !

Le champion du monde 1990 et 2002, engagé sur le circuit qualificatif de la Coupe du monde Longines FEI de saut d’obstacles en Amérique du Nord, peut encore espérer faire son grand retour à l’AccorHotels Arena. Il ne lui reste cependant qu’une seule chance ! Avec six concours à son actif depuis le lancement de la saison 2017-2018, le Normand a encore droit à une compétition. S’il participe à l’étape d’Ocala, le 18 mars, Eric Navet n’aura d’autre choix que de briller pour remonter, dans le classement, de sa quatrième actuelle place, à la troisième, synonyme de qualification pour Paris.

A noter : des dix-huit cavaliers Ouest-européens qualifiés pour la Finale parisienne 2018, seul Michael Whitaker était déjà présent sur la piste de la dernière finale organisée à l’AccorHotels Arena en 1987, alors Palais omnisports de Paris-Bercy. Troisième ce week-end à Göteborg, le Britannique a commenté : « Je pense avoir couru environ vingt-cinq Finales dans ma vie. Il est peut-être temps, cette année, d’en remporter une. »

 

POUR ALLER PLUS LOIN

 

Les Français et la Coupe du Monde FEI de saut d’obstacles :

En 1987, la Finale parisienne de la Coupe du monde FEI de saut d’obstacles avait porté chance à la France et avait placé Philippe Rozier sur la deuxième marche du podium. Avant et après lui, d’autres se sont illustrés sur le circuit roi de l’indoor équestre international : Pierre Durand, Roger-Yves Bost, Bruno Broucqsault, Kevin Staut, Pénélope Leprevost… Les champions olympiques Pierre Durand et Jappeloup se sont montrés les plus réguliers et les plus combatifs sur cette épreuve avec trois podiums à eux seuls, passant deux fois tout près de l’exploit, mais battus à chaque fois par un cheval gris, Abdullah (Conrad Homfeld) en 1985 et le grand Milton (John Whitaker) en 1991. En quarante ans, le bilan reste toutefois à parfaire, avec huit podiums sur 120 médailles possibles. Un Français succédera t-il au Nordiste Broucqsault, vainqueur à Milan en 2004, sur Paris 2018 ?

Français sur les podiums de la Coupe du monde FEI de saut d’obstacles 1979-2017 :

. Pierre Durand, Jappeloup, 3e, 1985, Berlin
. Philippe Rozier, Jiva, 2e, 1987, Paris
. Pierre Durand, Jappeloup, 2e, 1988, Göteborg
. Pierre Durand, Jappeloup, 2e, 1990, Dortmund
. Roger-Yves Bost, Norton de Rhuys, 3e , 1991, Göteborg
. Bruno Broucqsault, Dileme de Cephe, 1er, 2004, Milan
. Kevin Staut, Silvana*HDC, 3e, 2013, Göteborg
. Pénélope Leprevost, Vagabond de la Pomme, 2e, 2016, Las Vegas

 

BILLETTERIE DES FINALES DE LA COUPE DU MONDE LONGINES FEI DE SAUT D’OBSTACLES ET DE LA COUPE DU MONDE FEI DE DRESSAGE

 

La billetterie est ouverte et propose des packages accessibles à tous avec des prix compris entre 10€ pour les épreuves préparatoires, et 175€ pour les meilleures places les jours de finales avec un tarif préférentiel pour les licenciés de la Fédération Française d’Équitation.

. Mercredi 11 avril : EPREUVE D’OUVERTURE
Cat. 2, 10 € ; cat.1, 15 € ; cat. Or, 20 €*

. Jeudi 12 avril : LONGINES FEI WORLD CUPTM JUMPING FINAL I
Cat. 2, 20 € ; cat.1, 40 € ; cat. Or, 60 €*

. Vendredi 13 avril : FEI WORLD CUPTM DRESSAGE FINAL GRAND PRIX & LONGINES FEI WORLD CUPTM JUMPING FINAL II
Cat. 2, 40 € ; cat.1, 60 € ; cat. Or, 90 €*

. Samedi 14 avril : FEI WORLD CUPTM DRESSAGE FINAL GRAND PRIX FREESTYLE & GRAND PRIX CSI
Cat. 2, 40 € ; cat.1, 80 € ; cat. Or, 120 €*

. Dimanche 15 avril : LONGINES FEI WORLD CUPTM JUMPING FINAL III
Cat. 2, 80 € ; cat.1, 120 € ; cat. Or, 175 €*

* Dans la limite des places disponibles.

 

PACKS ALL INCLUSIVE

 

. Du mercredi 11 au dimanche 15 avril
Cat. 2, 150 € ; cat.1, 250 € ; cat. Or, 370 €*

* Dans la limite des places disponibles.