L'AGENCE DE RELATION PRESSE
DU MONDE DU CHEVAL & DU TOURISME

Menu
Nature reprendra ses droits en 2019 aux Grandes Ecuries du Domaine de Chantilly

Après le succès de la première saison, le spectacle Nature fera son retour au printemps sous le dôme des Grandes Écuries du Domaine de Chantilly.

Les cavalières des Grandes Écuries de Chantilly revêtues des somptueux costumes signés par Monika Mucha et accompagnées de l’acrobate-danseur Edouard Gameiro présenteront, dès le 31 mars 2019, les douze tableaux du spectacle Nature, évocation équestre des quatre saisons.

Désormais habitués des lieux, Benedettu Sarocchi, Ghjuvan Petru Pieve et Jean-Lou Descamps accompagneront les artistes de leurs compositions musicales originales. Pour la sixième saison, le trio musical accordera ses notes sur la cadence des chevaux.

« La création d’un spectacle est un travail collectif avec beaucoup d’échanges entre les musiciens, les cavalières, notre acrobate, Virginie Bienaimé, la metteur en scène et Monika Mucha la créatrice de costumes », explique Sophie Bienaimé, Directrice équestre et artistique des Grandes Écuries de Chantilly.

« A chaque représentation, ce n’est jamais le même spectacle. Les chevaux réagissent différemment d’une séance à l’autre en fonction de l’atmosphère de la salle. Nous nous fixons évidemment des objectifs pour améliorer chaque performance, nous rajoutons des petits détails, des finesses dans notre équitation ou dans la réalisation du numéro ».

Haute école, travail en liberté, longue rênes… les chevaux, poneys et ânes des Grandes Écuries du Domaine de Chantilly et leurs cavalières proposeront des numéros variés, mettant en avant la relation et l’harmonie qui se sont instaurées entre eux. Au total, dix-huit équidés seront présentés dans cette ode à la nature à la fois poétique et féérique.

L’hiver, le printemps, l’été et l’automne se succéderont à nouveau sur la piste emblématique des Grandes Écuries du Domaine de Chantilly. Un spectacle à voir ou à revoir en famille ou entre amis du 31 mars au 27 juin, puis du 15 septembre au 3 novembre 2019.

Extraordinaire plateau pour la septième édition du Longines Masters de Hong Kong

À Hong Kong, Edwina Tops-Alexander sera tout près de son Australie natale. Cette proximité l’inspirera-t-elle pour décrocher une deuxième victoire consécutive sur cette Saison IV de la Série des Longines Masters ? Il est clair que la cavalière rêve de marquer l’histoire de cette série et du Grand Slam indoor of Showjumping. Mais la tâche ne sera pas aisée car l’AsiaWorld-Expo va accueillir cette année un plateau exceptionnel !

Vainqueur à Paris avec California, Edwina Tops-Alexander comptera cette fois-ci sur Vinchester pour lever cette deuxième manche du grand chelem : « Je suis vraiment impatiente de revenir à Hong Kong. C’est formidable de porter ainsi le sport de haut-niveau en Asie et de ce fait stimuler l’intérêt pour le saut d’obstacles, tant auprès des cavaliers que des spectateurs. L’Asie a de fortes attaches avec le cheval et le saut d’obstacles étant un sport de dimension universelle, c’est fantastique de pouvoir concourir dans cette partie du monde. La dernière fois que j’ai concouru à Hong Kong, j’étais enceinte et j’ai pu cependant me classer dans le Grand Prix et donc cette année, je devrais bien être capable de monter sur le podium » !

L’Australienne ne sera pas la seule parmi les anciens vainqueurs de l’un des vingt Longines Grands Prix qui se sont disputés aux Masters depuis 2010 : le champion olympique Kevin Staut (2013 à Paris où il remporte en décembre dernier le Longines Speed Challenge) et le vice-champion du monde 2014 Patrice Delaveau (trois victoires, dont deux à Hong Kong où il est tenant du titre) reviennent sur cette étape asiatique de la Série avec de grosses ambitions. D’ailleurs, Hong Kong est un peu le jardin privé de Patrice Delaveau qui, en 2013, avait remporté quatre des cinq épreuves auxquelles il avait participé, se classant deuxième de la cinquième et il est le seul cavalier à avoir remporté le Longines Grand Prix deux fois au même endroit ! Un rare exploit dans l’histoire de ce sport.

Troisième à Paris, l’Irlandais Denis Lynch sera à Hong Kong en compagnie de son compatriote, le jeune Bertram Allen (24 ans) qui, pour sa part, y a remporté le Longines Speed Challenge en 2016. Avec Kevin Staut, deux autres anciens numéros un mondiaux seront également à Hong Kong : le Suisse Pius Schwizer, qui signe un retour remarqué au plus haut niveau (deuxième, dimanche dernier, du Grand Prix Coupe du monde Longines d’Amsterdam) et le Français Simon Delestre, également ancien vice-champion du monde. Le Néerlandais Gerco Schröder, champion du monde 2014 et vice-champion olympique 2012, sera également de la partie. Le Belge François Mathy Jr. est également en forme actuellement : il vient de se classer deuxième du Grand Prix Longines Coupe du monde de Leipzig et sera à Hong Kong en compagnie de ses compatriotes Olivier Philippaerts, Jérôme Guery et les jeunes Maxime Harmegnies et Pieter Clemens.

Le continent africain sera même représenté par un cavalier qui avait particulièrement brillé en 2018 en remportant les prestigieux Grand Prix 5* de Paris-Eiffel et de Calgary : l’Egyptien Sameh El Dahan.

 

A la découverte des talents asiatiques

Avec le HKJC (Hong Kong Jockey Club) et la HKEF (Hong Kong Equestrian Federation), EEM cette année met à l’honneur les cavaliers de la région asiatique, en route pour Tokyo 2020.

On y retrouvera bien évidemment pour la quatrième fois Jacqueline Lai, l’une des cavalières de Hong Kong les plus expérimentées, médaillée d’argent en individuel aux China National Games en 2013. Ce sera également l’occasion pour le public de découvrir Raena Leung, également locale de l’étape, qui, après avoir passé plusieurs mois à concourir en Europe retournera pour l’occasion à Hong Kong performer sur ses terres. Ces Hongkongaises ne seront donc pas les seules asiatiques à prendre le départ dans « leur » Longines Masters puisque le Japon sera également représenté par Hikari Yoshizawa, la Chine par You Zhang, Ella Wang, ou encore Zhang Xingji, la Corée par Manjun Kwon, et Taiwan par Isheau Wong.

Avec cette richesse asiatique de ce plateau, EEM poursuit son ambition initiée en 2013 de développer la filière équestre et le sport de haut niveau en Asie.

La Saison IV des Longines Masters se poursuit à Hong Kong

La Saison IV de la série des Longines Masters continue sur sa lancée : après Paris en décembre dernier, elle posera ses bagages à Hong Kong du 15 au 17 février. Pour sa septième édition, le Longines Masters de Hong Kong réunira à nouveau le meilleur des sports équestres et du lifestyle sous le toit de l’AsiaWorld-Expo, et sera également le théâtre de la deuxième édition de l’Asia Horse Week.

Etape désormais incontournable du circuit international de saut d’obstacles, le Longines Masters de Hong Kong accueillera une fois de plus les meilleurs cavaliers et chevaux au monde et pour la première fois mettra à l’honneur les cavaliers asiatiques.

Parmi les temps forts du week-end, il ne faudra pas manquer, dès le vendredi, la soirée à l’honneur du Hong Kong Jockey Club, Partenaire Fondateur historique du Longines Masters de Hong Kong depuis sa création. Ce dernier présentera à nouveau cette année la fameuse HKJC Race of the Riders dans laquelle les meilleurs cavaliers au monde et meilleurs jockeys de Hong Kong s’affronteront sur un parcours en équipe et dans une ambiance enflammée. A la suite, les cavaliers 5* du Masters One se donneront rendez-vous dans le HKJC Trophy, une épreuve en deux manches gagnantes à 1,50m. Suivra le HKJC Asian Challenge, une première pour les Longines Masters et pour l’Asie, qui récompensera les 3 cavaliers asiatiques les plus performants du HKJC Trophy.

Le samedi en journée, la Masters Power MASERATI sera présentée au public asiatique pour une véritable démonstration de puissance avec des couples chevaux et cavaliers prêts à atteindre des sommets. En soirée, le public assistera à la seconde des trois étapes du Longines Speed Challenge, véritable Championnat du monde de vitesse sur trois continents, où l’on retrouvera le même parcours, dessiné par le chef de piste Frank Rothenberger, qu’à Paris, sur lequel s’était imposé Kevin Staut en 62,29 secondes. Enfin, le week-end se clôturera avec le Master One DBS Trophy, une épreuve à 1,45m au barème A au chronomètre, et bien sûr avec l’épreuve reine : le Longines Grand Prix de Hong Kong.

Gagnante du Longines Grand Prix de Paris, Edwina Tops-Alexander est désormais en lice pour remporter le Grand Slam Indoor, avec à la clé un bonus de 2 250 000€ si elle parvenait à s’emparer de la victoire dans les Grands Prix de Hong Kong et New York au cours de cette même saison IV. Très en forme pendant toute cette saison indoor, la cavalière australienne sera une adversaire redoutable sur la piste asiatique.

Toujours avec l’ambition de promouvoir les sports équestres à l’international et de les développer spécifiquement en Asie, EEM propose cette année avec son Partenaire Fondateur le Hong Kong Jockey Club de nouvelles épreuves destinées aux jeunes cavaliers asiatiques :
le « HKJC Asian Junior Challenge ». Ce challenge réservé aux cavaliers asiatiques de moins de dix-huit ans offre l’opportunité unique à la jeune génération de concourir dans les conditions du haut niveau et d’accéder à « l’expérience » Longines Masters.

En plus du sport de très haut niveau, le public asiatique pourra profiter du Village Prestige que EEM bâtit et exporte à Paris, Hong Kong et New-York. L’occasion immanquable de découvrir les boutiques éphémères des marques partenaires prestigieuses comme Longines, Maserati, Baccarat, Robert Mark Safaris, ou encore Kingsland, Hermès Sellier – le meilleur du savoir-faire équestre – des expositions d’art contemporain –, de rencontrer les meilleurs cavaliers lors de séances de dédicaces, et sans oublier de clôturer des journées riches en émotions par les traditionnelles « afterparties », avec concerts et DJ Sets, qui font la réputation des Longines Masters sur les trois continents. Après une prestation fabuleuse à Paris, Henri PFR sera également présent sur l’étape asiatique.

De la sellerie haut de gamme avec Butet, CWD ou Ikonik, aux équipementiers tels que Horse Pilot, Harcour ou Lamicell, côté exposants, les plus grandes marques seront représentées. La Belgique et la France seront même à l’honneur : chacune sera présente dans un pavillon à ses couleurs où les visiteurs pourront retrouver les entreprises équestres emblématiques des deux pays sur ce village exposant.

Pour la septième édition du Longines Masters de Hong Kong, EEM fait appel à Frédéric Pignon et Magali Delgado pour proposer au public asiatique un spectacle équestre hors du commun. Accompagnés de leurs chevaux ibériques, ils présenteront à la fois des numéros montés et en liberté, montrant ainsi toute l’harmonie et la complicité qu’ils partagent avec eux. Frédéric et Magali créent un spectacle alliant encore le cheval, la musique, la danse et le multimédia. A travers ce projet, ils souhaitent inviter le public à un nouveau voyage empreint de poésie, de sensibilité, d’énergie et d’humour. Un rêve dans lequel les chevaux expriment librement leurs talents et deviennent des artistes à part entière.

L’Asia Horse Week tiendra sa deuxième édition dans le cadre du Longines Masters de Hong Kong en 2019. De nombreuses conférences sont au programme pour débattre de différents thèmes comme l’élevage, le sport, l’éducation du cheval et son bien-être. L’Asia Horse Week sera également le théâtre du séminaire Clean Sport de la FEI, mais aussi de la toute première vente aux enchères d’embryons de The Auction, la nouvelle collaboration entre EEM et ARQANA.

Chaque étape des Longines Masters est l’un des rendez-vous les plus prisés des sports équestres dans le monde, et Hong Kong ne faillit pas à cette réputation. Tous les ingrédients : le sport, l’art de vivre et le show, propres aux Longines Masters, y sont réunis pour poursuivre cette quatrième saison en beauté.

Le n°1 mondial et une forte « Kavallerie » allemande pour Bordeaux, finale européenne de la Coupe du monde Longines FEI 

Si deux Français sont d’ores et déjà qualifiés pour la finale de la Coupe du monde de saut d’obstacles Longines FEI (Göteborg, du 3 au 7 avril), pour les autres Tricolores, ce sera très compliqué de remonter parmi les 18 meilleurs cavaliers de la Ligue Européenne. Encore assez loin dans ce classement, ils devront affronter une forte délégation allemande ainsi que le n°1 mondial au Jumping International de Bordeaux du 7 au 10 février.

S’il est également déjà qualifié pour la finale, Steve Guerdat ne veut pour rien au monde manquer l’étape de Bordeaux : « Il faudrait beaucoup de circonstances défavorables pour que je ne vienne pas. Et ce n’est pas une qualification déjà en poche qui m’en empêchera. C’est vraiment un concours auquel je tiens à participer tous les ans. J’adore particulièrement le fait que l’épreuve Coupe du monde se dispute le samedi soir, c’est vraiment une ambiance à part, la salle est toujours pleine, les spectateurs sont derrière nous ». Le Champion olympique de 2012 n’a pas encore gagné le Grand Prix Coupe du monde de Bordeaux, mais avec la forme qu’il affiche depuis la fin de l’année dernière et avec une Albführen’s Bianca particulièrement performante, c’est un candidat parfait à la succession du Belge Pieter Devos. Ce dernier, également déjà qualifié pour la finale, revient cette année sur les terres de sa première victoire en Coupe du monde, avec de solides chevaux comme Apart (vainqueur à Stuttgart) ou Claire Z.

Ludger Beerbaum, à 56 ans, court lui aussi, depuis le siècle dernier, après une première victoire en terre aquitaine ! Les plus anciens se souviennent encore de ses duels perdus et sans merci avec son compatriote Franke Sloothaak à la fin des années 90. Cette année, le plus médaillé des cavaliers de la planète revient avec cette ambition d’inscrire son nom à ce prestigieux palmarès. Le doyen allemand sera à la tête d’une impressionnante équipe d’outre-Rhin avec son élève Christian Kukuk, le n°6 mondial Daniel Deusser, le multi-vainqueur à Bordeaux et n°3 mondial Marcus Ehning, et… le champion olympique de concours complet, Michael Jung, qui ne participera cependant pas à la qualification de la Coupe du monde. Deusser est déjà largement qualifié pour la finale, Beerbaum doit consolider sa quatorzième place et Ehning doit remonter de trois rangs à Bordeaux : il lui manque les points d’une cinquième place largement à sa portée sur un concours qu’il affectionne particulièrement devant un public qui lui est toujours acquis : il sera presque à domicile !

Pour d’autres cavaliers, l’enjeu sera de taille sur cette finale européenne : l’Irlandais Denis Lynch, les Belges François Mathy Jr. (deuxième dimanche dernier à Leipzig) et Niels Bruynseels, l’Irlandais Bertram Allen, le champion du monde néerlandais Maikel van der Vleuten et d’autres encore devront fournir un dernier effort à Bordeaux pour tenter de s’installer dans la liste des dix-huit élus européens pour Göteborg. Il n’y aura pas de place pour tout le monde !

Des Français qui penseront déjà aux Jeux de Tokyo

D’autres stars du circuit n’auront plus rien à perdre ou à gagner : c’est le cas des ex-n° 1 mondiaux, le Suisse Pius Schwizer, le Britannique Scott Brash et le Français Simon Delestre (ces deux derniers n’ont marqué aucun point cette saison !) et même du Suédois Henrik von Eckermann, pourtant sur le podium des deux dernières finales !

Ce sera aussi le cas des Champions olympiques français Pénélope Leprévost et Philippe Rozier. D’ailleurs, du côté des Bleus, les dés sont jetés : seuls Kevin Staut, qui s’est rapidement qualifié en début de saison, et Olivier Robert, brillant dimanche dernier à Leipzig, iront à Göteborg. Pas d’enjeu tricolore donc lors de cette finale européenne. On observera alors de près les jeunes pousses du saut d’obstacles français, Félicie Bertrand et Edward Levy, en cette année transitoire de Championnat d’Europe, mais cruciale au regard de la qualification olympique.

Devoucoux Indoor Derby : bataille d’anciens vainqueurs

On retrouvera l’Allemand Michael Jung dans sa discipline de prédilection : il sera bien sûr le favori dans la course à sa succession dans le Devoucoux Indoor Derby. Il ne sera pas le seul champion olympique de l’épreuve puisqu’on y retrouvera les Français Karim Florent Laghouag (triple vainqueur à Bordeaux) et Mathieu Lemoine. Ce ne seront évidemment pas les seuls cavaliers de l’équipe de France de concours complet au départ de cette folle et populaire épreuve du Jumping International de Bordeaux. Un cross indoor qui, côté étrangers, accueillera également l’Anglais Alexander Bragg (vainqueur de cette même épreuve à Paris en décembre), le Néerlandais Tim Lips, le Brésilien Ruy Fonseca et l’Espagnol Alberto Hermoso Ferras. Ambiance garantie pour cette bataille entre dix-sept parmi les meilleurs complétistes du monde.

Attelage : Exell pour un neuvième titre ?

L’ambiance sera également de mise pour la finale de la Coupe du monde FEI d’attelage. Six finalistes et un invité français au départ, six meneurs qui tenteront de déstabiliser l’indestructible Australien Boyd Exell : les père et fils Hollandais Ijsbrand et Bram Chardon ainsi que Koos de Ronde, le Suisse Jérôme Voutaz et le Belge Glenn Geerts (nouveau venu dans cette finale). Le sixième, Benjamin Aillaud, invité tricolore de cette finale française, ne pourra pas vraiment participer à la course au titre n’étant pas réellement qualifié, mais le public attendra une bonne performance du Tarbais qui avait fait le show à Malines en décembre dernier, éjecté de son attelage et sauvé par son groom. Du spectacle, mais à Bordeaux, on attend une performance plus… conventionnelle du meneur français. Une place sur le podium ?

Quelle que soit la discipline, tous les grands champions seront fidèles au rendez-vous emblématique du Jumping International de Bordeaux. Numéros un mondiaux, champions olympiques, champions du monde feront de cet événement une des plus grandes rencontres sportives internationales du calendrier français : des enjeux immédiats (les finales des Coupes du monde) et des desseins à long termes (les Jeux olympiques de Tokyo) … du vrai et grand sport !

Salon des Étalons de Sport de Bordeaux : Préparer l’avenir des sports équestres

Jumping International de Bordeaux – Vendredi 8 et samedi 9 février 2019

Après deux premières éditions bien accueillies par les professionnels de l’élevage français et international, le Salon des Étalons de Sport de Bordeaux présentera cette année au Parc des Expositions de Bordeaux une soixantaine d’étalons de tous stud-books. Le Jumping International de Bordeaux est le seul événement en France qui unit en un même lieu, dans le cadre d’une Coupe du monde, le meilleur du sport et de l’élevage.

Premier événement de l’élevage français de l’année 2019, ce rendez-vous permet aux éleveurs de prendre le temps de choisir leurs croisements avant même le début de la saison de reproduction. Le Salon des Étalons de Sport de Bordeaux est par ailleurs le seul de ces événements à être organisé conjointement à une compétition internationale du plus haut niveau mondial. C’est la raison pour laquelle certains reproducteurs qui poursuivent leur carrière sportive peuvent y participer. Les éleveurs et passionnés auront le plaisir de les voir évoluer sur la piste de compétition tout au long du week-end.

Les plus grands étalonniers au Jumping International de Bordeaux

Ils feront le voyage pour présenter leurs étalons sur la carrière Baloubet, mais aussi pour prendre le temps d’échanger avec les éleveurs sur leurs possibles croisements au village des étalonniers. Le Haras des Coudrettes, le GFE, le Haras de Brullemail, France Étalons, Génétiqu’Anglo, Béligneux le Haras, ou encore les écuries Stephex seront au rendez-vous pour cette troisième édition.

Parmi les premiers noms d’étalons annoncés, nous retrouverons notamment aux côtés du vice- champion du monde Orient Express, des reproducteurs et performers internationaux aussi célèbres qu’Olala de Buissy, qui a été performant jusqu’au niveau 5* sous les selles d’Olivier Robert et Roger- Yves Bost, Rebozo, le crack de Rodrigo Pessoa, Popstar Lozonais, l’ancienne monture du Belge Jérôme Guéry, Monte Bellini, qui a brillé sur la scène internationale avec l’Allemand Philipp Weishaupt, ou encore l’ancien complice de Bertram Allen, Romanov. Incroyable performer lors de sa carrière sportive avec Patrice Delaveau et le Suédois Peter Eriksson, et désormais un reproducteur hors-pair, Jaguar Mail sera lui aussi présent. Ce Selle-français est n°2 mondial des étalons pour le concours complet, et meilleur père de performers concours complet en France.

Les Bordeaux Young Sires Masters

Le Jumping International de Bordeaux est un véritable trait d’union entre le sport et l’élevage en mettant en valeur la jeune génétique à l’occasion du CSIYH1*, épreuves internationales réservées aux étalons de sept et huit ans : les Bordeaux Young Sires Masters. On retrouvera ces chevaux sur la piste principale du Jumping le jeudi 7 février, pour une épreuve à 1,30 m pour les chevaux de 7 ans et 1,35 m pour ceux de 8 ans, et le vendredi 8 pour une épreuve à barrage à 1,35 m pour les étalons de 7 ans et 1,40 m pour les 8 ans.

Nouveauté : Forum Santé Équine

La journée du jeudi 7 février est entièrement dédiée aux professionnels de la reproduction équine (étalonniers, chefs de centres et inséminateurs). Chaque jour, des sujets élevage seront spécifiquement abordés à destination des éleveurs.

THE AUCTION, ACTE 1 : THE EMBRYO COLLECTION – 15 FÉVRIER 2019, DEAUVILLE

Christophe Ameeuw, fondateur et CEO des écuries d’Ecaussines et EEM, s’associe à l’agence de ventes aux enchères de chevaux de courses ARQANA pour vous présenter un nouveau programme innovant de vente aux enchères de chevaux de sport : The Auction. L’objectif de cette association est de faire évoluer les ventes aux enchères de chevaux de sport vers le même horizon que les ventes de chevaux de course très développées en France grâce à l’expertise d’ARQANA.

Ce programme se déroulera en 2 actes en 2019.

Acte 1 : The Embryo collection, le 15 Février à Deauville en duplex avec Hong Kong.

Le 1er acte de The Auction by ARQANA se tiendra à Deauville en duplex avec Hong Kong dans le cadre de la Asia Horse Week et des Longines Masters de Hong Kong, le 15 février 2019. Pour la 1ère fois en Asie, 20 embryons issus des meilleurs chevaux mondiaux de saut d’obstacles seront mis aux enchères.

Acte 2 : Rendez-vous en décembre 2019 à Paris.

LOT 01
CUMANO x VALENTINA VAN’T HEIKE (NABAB DE RÊVE) Il est Champion du Monde, elle a gagné le 1er Gucci Masters il y a 10 ans, un embryon des 2 cracks de Jos Lansink en exclusivité !

LOT 02
ELDORADO VAN DE ZESHOEK x CORIANA VAN KLAPSCHEUT (DARCO)
Elle est 2ème de la Finale du Top 10 à Paris en 2011 et a produit un champion du monde des 7 ans. Il est un étalon performer à la production très remarquée sur les pistes de concours.

LOT 03
EMERALD x REGINA Z (REX Z)
Les parents de ce lot ont énormément gagné au plus haut niveau avec Harrie Smolders, un des leaders du classement mondial FEI Longines.

LOT 04
CARTHAGO x AZUELA DE MUZE (HEARTBREAKER)
Un embryon rarissime de cet étalon chef de race mondial croisé avec la fille de la fantastique Narcotique de Muze II, la souche de Qerly Chin.

LOT 05
CHACCO BLUE x GOYA (KANNAN)
Il est le recordman des Top Prices dans les ventes aux enchères. Elle est la propre sœur de Babbe van’t Roosakker et de George Z, elle-même fille de la très recherchée Usha van’t Roosakker.

LOT 06
CASSINI 1 x COCOSHYNSKI (CORNET OBOLENSKY)
Il nous a quitté depuis longtemps et n’a plus rien à prouver. Elle est fille de Cornet Obolensky et a performé en 1,60 m à travers le monde, un embryon unique à ne pas manquer !

LOT 07
HEARTBREAKER x CORONADA 6 (CORONADO)
Il est un chef de race hollandais toujours à la mode. Elle a concouru de nombreuses années en internationaux avec son fidèle cavalier Christian Schou.

LOT 08
CHACCO BLUE x CORDULA DE LAUBRY (FOR PLEASURE) L’étalon performer regretté de Paul Schockemöhle croisé avec une souche maternelle performante.

LOT 09
CORNET DU LYS x ZIRKOON DE SEMILLY (DIAMANT DE SEMILLY)
Un rare embryon d’un des meilleurs fils de Cornet Obolensky croisé avec une fille de Diamant de Sémilly, sœur utérine du grand champion Taloubet Z.

LOT 10
CUMANO x VIBELLE Z (VIGO D’ARSOUILLES)
La sœur utérine de l’Olympique London, la souche recherchée de Ta Belle van Sombeke, croisée au Champion du Monde Cumano.

LOT 11
CORNET OBOLENSKY x DAME DE LA POMME (VIGO D’ARSOUILLES)
Il a été un étalon performer et a produit de nombreux Top Prices de ventes aux enchères. Elle est la propre sœur de l’étalon performer Vagabond de la Pomme, un embryon qui combine la puissance et les victoires !

LOT 12
CASALL X TEEKITIEZZIE DE MUZE (FOR PLEASURE)
Il a tout gagné, même son dernier Grand Prix international. Elle est l’héritière d’une lignée maternelle productrice de champions.

LOT 13
EMERALD X CARRERA DE MUZE (DARCO)
Il soutient avec ses performances la place de numéro un mondial de son cavalier. Elle est la fille de Walnut de Muze qui a performé sur tous les continents avec lui par le passé.

LOT 14
CHACCO BLUE X COSMIC LADY Z (COSMEO)
Il ne reste que quelques semences de cet étalon performer trop tôt disparu. La souche maternelle de cet embryon rassemble les cracks du Haras de Zangersheide.

Lot 15
ORIENT EXPRESS X SOUCHE DU ROUET (QUAPRICE BOIS MARGOT)
Il a très peu de produits et a été Vice-Champion du Monde. Elle est la fille de la propre sœur de l’inestimable Baloubet du Rouet.

Lot 16
CONRAD x GAZELL (QUANTUM)
Une occasion unique d’acquérir un embryon du père. Elle est issue de la même souche maternelle que la Championne d’Europe Myrtille Paulois.

Lot 17
KANNAN x FORMIDABLE (FOR PLEASURE)
Il a produit un Champion Olympique et un vainqueur de Coupe du Monde. Elle cumule les plus grands étalons performers dans son pedigrée basé sur la souche exceptionnelle de Usha van’t Roosakker.

Lot 18
BALOUBET DU ROUET x RÖMERIN J (CORONADO)
Il est Champion Olympique et triple vainqueur de la Coupe du Monde. Elle est issue d’une importante souche allemande et a déjà une fille qui performe en concours internationaux.

Lot 19
CORNET OBOLENSKY x BUTRAGENIA (KASHMIR VAN SCHUTTERSHOF)
Il a fait la gloire de l’équipe allemande et son croisement est un des plus intéressants. Elle a aussi sauté en concours internationaux et elle est la seule fille de Kashmir Van Schuttershof du catalogue !

Lot 20
FOR PLEASURE x HERA VAN’T ROOSAKKER (WANDOR VAN DE MISPELAERE)
Il est le père de l’extraordinaire Fit For Fun et de nombreux autres chevaux. Elle est l’unique fille de la talentueuse et sublimissime jument Cella, qui a fait la gloire de Ben Maher.

L’Asia Horse Week et la FEI s’associent pour une seconde édition placée sous les thèmes de l’élevage, du bien-être et du sport

La deuxième édition de l’Asia Horse Week se tiendra cette année du 14 au 16 février, et sera composée de nombreuses conférences sur différents thèmes : l’élevage, le bien-être, le sport et l’éducation du cheval. Séminaire « Clean Sport » en partenariat avec la FEI, des intervenants de renom, l’Asia Horse Week est désormais un rendez-vous incontournable de la communauté équestre en Asie et réserve de nombreuses et belles surprises !

Animés par cet incessant désir de développer la filière équestre en Asie-Pacifique, Christophe Ameeuw et ses équipes d’EEM, en partenariat avec le Hong Kong Jockey Club et avec le soutien du Hong Kong Tourism board et du Wall Street Journal, se sont lancés ce défi d’installer ce carrefour de réflexion sur le continent asiatique, qui associé à un salon du cheval professionnel, constitue l’Asia Horse Week. Une initiative saluée par l’ensemble des participants de la première édition qui avait vu l’intervention de personnalités marquantes du monde du cheval comme Ingmar De Vos, président de la Fédération Équestre Internationale, et le cavalier allemand le plus médaillé de notre sport, Ludger Beerbaum.

Cette année, la FEI s’associe à cet événement unique pour présenter son séminaire « Clean Sport ». Une occasion parfaite de familiariser et sensibiliser les professionnels de l’industrie et la communauté équestre asiatiques aux enjeux éthiques, réglementaires et aux meilleurs pratiques possibles afin de promouvoir des sports équestres sains et responsables. Le séminaire sera assuré par Göran Åkerström, Directeur Vétérinaire de la FEI, ainsi que par sa collègue Caterina Termine. Différentes thématiques y seront abordées, telles que la prévention du dopage, la détection des hypersensibilités, la règlementation actuelle, l’utilisation de médicaments et de substances, la traçabilité des athlètes, le transport des chevaux, ou encore la nutrition. Cavaliers, éleveurs et professionnels de la filière venus du monde entier seront présents pour débattre de ces sujets autour d’une préoccupation commune : le bien-être du cheval.

Un thème qui sera évoqué dans la majorité des conférences au programme de l’Asia Horse Week 2019. En effet, il s’agit d’un sujet essentiel à tous les échelons de la filière équestre, que ce soit le sport, l’industrie, ou encore l’élevage. Des sujets plus spécifiques à la région Asie-Pacifique seront également soulevés, comme le développement du sport en Asie ou les récentes performances des cavaliers régionaux. L’éducation, la santé et le travail du cheval feront également partie des thèmes majeurs abordés lors de cette seconde édition.

Des intervenants de renom feront le déplacement jusqu’à Hong Kong du 14 au 16 février. Le maître de cérémonie ne sera autre que Alex Hua Tian, cavalier olympique de concours complet chinois. Celui-ci présentera notamment l’avancée de son programme « the Horsemanship Movement » pour lequel il a récemment reçu le FEI Solidarity Award. Paul Schockemöhle, homme de cheval par excellence qui a brillé tant dans le sport, que dans l’élevage et le commerce, interviendra également et présentera notamment son concept novateur de l’élevage, qui a fait son succès et sa renommée au plus haut niveau international, que ce soit dans les disciplines du dressage ou du saut d’obstacles. Roly Owers, Directeur Général de l’association « World Horse Welfare », quant à lui, développera le lien qui existe entre l’industrie équine et le bien-être du cheval, alors que Soenke Lauterbach, le Secrétaire général de la fédération allemande, présentera le modèle unique de fonctionnement de celle-ci, tout comme sa vision de l’élevage et de l’évolution du sport. Prof. Cesare Galli, vétérinaire, fondateur et directeur d’Avantea, fondateur et président de Fondazione Avantea Onlus, fondateur de Xenothera S.A. (France) et d’Equigea (Floride) réagira sur les transferts d’embryons de chevaux de sport de haut niveau. Il laissera place à The Auction by ARQANA – Acte 1, un programme innovant de ventes de chevaux de sport qui a vu le jour par l’association de Christophe Ameeuw et ARQANA, l’agence de ventes aux enchères de chevaux de course numéro un en France et parmi les leaders en Europe. Ce premier acte présentera une collection de vingt embryons issus de souches remarquables telles que : Emerald, Chacco Blue, For pleasure… pour les étalons, et Regina Z, Hera van’t Roosakker, Coriana van klapscheut… pour les juments.

En résumé, ce sont des intervenants – cavaliers, éleveurs de renoms, acteurs majeurs de l’industrie équestre – venant de plus de quarante pays différents qui animeront ces nombreuses conférences lors de l’Asia Horse Week. Cet événement promet de devenir une référence, mais surtout une occasion exceptionnelle de rencontres et de discussions autour d’un sujet qui fédère des personnalités du monde entier : le cheval.

De la sellerie haut de gamme avec Butet, CWD ou Ikonik, aux équipementiers tels que Kingsland, Horse Pilot, Harcour ou Lamicell, côté exposants, les plus grandes marques seront représentées. La Belgique et la France seront même à l’honneur : chacune sera présente dans un pavillon à ses couleurs où les visiteurs pourront retrouver les entreprises équestres emblématiques des deux pays. L’élevage et les ventes de chevaux ne seront pas en reste avec la présence du Stud-book Selle Français, du GFE, du BWP, de Fences ou encore de The Auction.

L’Asia Horse Week promet une seconde édition riche en couleurs autour des différentes conférences, des séminaires, ou encore du village exposants, le tout dans le prestigieux cadre du Longines Masters de Hong Kong. Le rendez-vous est donné du 14 au 16 février 2019.

JUMPING INTERNATIONAL DE BORDEAUX : le compte à rebours est lancé !

Dans un mois exactement, le Jumping International de Bordeaux ouvrira ses portes. Du 7 au 10 février 2019, cet événement international offrira une compétition de haut-niveau avec la présence de l’élite mondiale des cavaliers ! Une édition riche en émotions sportives avec la très attendue étape de la Coupe du monde Longines FEI de saut d’obstacles et riche en sensations fortes avec également la finale de la Coupe du monde d’attelage, le DEVOUCOUX Indoor Derby, sans oublier ses rendez-vous incontournables : le Salon du Cheval, le Salon des Etalons de Sport de Bordeaux et le spectacle « Nuit Ibérique ».

Les rendez-vous incontournables de cette édition 2019 :

Spectacle « Nuit Ibérique » – jeudi 7 février

L’École Royale Andalouse d’Art Équestre de Jerez, l’École Portugaise d’Art Équestre de Lisbonne, le Cadre Noir de Saumur et les Hasta Luego, on ne peut rêver plus belle affiche pour célébrer le cheval ibérique dans une spectaculaire et exclusive mise en scène. Ces quatre institutions de l’art et du spectacle équestres seront réunies le temps d’une unique représentation baptisée « Nuit Ibérique », jeudi 7 février, pour laquelle plus de 6000 spectateurs sont attendus en ouverture du Jumping International de Bordeaux.

Le Devoucoux Indoor Derby – vendredi 8 février

Créé en 2014, le Devoucoux Indoor Derby est très vite devenu une des épreuves phares du Jumping International de Bordeaux. Le Sud-Ouest étant définitivement une région très férue de concours complet, tant par l’organisation de compétitions que par l’élevage de chevaux excellant dans cette discipline, le public bordelais répond présent à chacune des éditions de ce derby. Si le Jumping International de Bordeaux était le premier à organiser cette épreuve conjointement à son CSI5* en France, il existe désormais un véritable « circuit » passant par Saumur, Stuttgart, Paris, Stockholm, Genève, Leipzig et finissant à … Bordeaux ! 

L’étape Coupe du monde Longines FEI de saut d’obstacles – samedi 9 février

L’ADN du Jumping International de Bordeaux reste résolument le sport de haut niveau avec une étape emblématique du circuit de la Coupe du monde Longines FEI, la dernière en Europe avant la finale. Depuis 1978, cette épreuve livre chaque année un scénario riche en émotions grâce aux meilleurs cavaliers de la planète, particulièrement fidèles au Jumping. Ils ont constitué en 41 ans un palmarès qui résume à lui seul l’histoire du saut d’obstacles mondial ! L’étape bordelaise de la Coupe du monde a toujours été très courue : elle constitue un des objectifs majeurs de la saison pour les sportifs et représente stratégiquement un tournant important dans la course à la qualification pour la finale (du 3 au 7 avril 2019 à Göteborg, en Suède). Une véritable finale européenne !

La Finale Coupe du monde FEI d’attelage – samedi 9 et dimanche 10 février

Le Jumping International de Bordeaux fait également partie de l’aventure de la Coupe du monde FEI d’attelage depuis 17 ans et accueillera à nouveau cette année la finale. Lancée en 2001, cette compétition indoor associe vitesse, maniabilité et puissance pour en faire l’une des disciplines équestres les plus impressionnantes. Le public bordelais a bien compris qu’il s’agissait là d’un condensé de performances offert par l’élite de ce sport et se presse pour assister à cette épreuve à couper le souffle ! L’Australien Boyd Exell s’offrira-t-il une neuvième victoire en finale de Coupe du monde ou sera-t-il enfin détrôné ?

Le Salon du Cheval de Bordeaux – du 7 au 10 février

Nouveaux équipements du cheval et du cavalier, produits de soins, transport, idées cadeaux… les professionnels présents déclineront sur 25 000 m² d’exposition toute la palette des produits et services à destination des pratiquants de tous âges et des passionnés de toutes disciplines. Cette édition 2019 portera également une programmation vitaminée de plus de 50 heures d’animations sur deux carrières dédiées. Voltige, western, dressage, attelage, equifeel éthologie, spectacles équestres, pony-games, laser game à cheval… que ce soit pour tester, choisir une discipline ou admirer un spectacle inédit, le Salon du Cheval constituera pendant quatre jours un véritable lieu de vie, d’effervescence et de belles rencontres. 

Salon des Étalons de Sport de Bordeaux – vendredi 8 et samedi 9 février

Ce rendez-vous, dont les deux premières éditons ont été exceptionnellement bien accueillies par les professionnels de l’élevage, est le seul salon des étalons à être organisé dans le cadre d’une compétition internationale du plus haut niveau. Le Salon des Etalons de Sport de Bordeaux est le premier événement de l’élevage français de l’année 2019, permettant ainsi aux éleveurs de prendre le temps de choisir les croisements qui feront les champions de demain dès le début de la saison de reproduction. 

Nouveauté 2019 : Forum Santé Équine – du 7 au 10 février

Pour sa 45ème édition, le Jumping International de Bordeaux propose un nouveau rendez-vous pour échanger autour de la santé et du bien-être des équidés du 7 au 10 février. Conçu comme un espace d’information en libre d’accès, le Forum Santé Equine réunira au cœur du salon plusieurs experts qui aborderont chaque jour des thématiques spécifiques liées à l’élevage.