L'AGENCE DE RELATION PRESSE
DU MONDE DU CHEVAL & DU TOURISME

Menu

André Fabre, sur la route de l’exploit !

30 août 2018,   By ,   0 Comments

Cinquième victoire en Coupe d’Or, deuxième doublé Or et Argent et désormais les deux tiers du chemin bouclés pour la Triple-Couronne française : André Fabre n’est pas seulement l’entraîneur de chevaux de courses le plus brillant de la planète, mais c’est également un grand capitaine de polo.

Cette édition 2018 de la Barrière Deauville Polo Cup s’est achevée par un match à la hauteur d’une saison particulièrement réussie tant sur le plan sportif que sur celui de l’ambiance.  Un mois de tournois flamboyant, avec des matchs d’une intensité exceptionnelle : avant cette finale mémorable de la Coupe d’Or, on se souviendra des demi-finales extrêmement serrées vendredi ou, hier, de cette finale de la Coupe de Bronze, gagnée d’un seul petit goal (7-6) par cette belle équipe de La Concepción, du nom de cette magnifique Estancia de Diego Braun ; ce dernier ayant été le meilleur marqueur du tournoi avec 27 goals ! Sans oublier le tournoi féminin, plus tôt dans le mois, remporté par l’équipe de la n°1 mondial, Lia Salvo, Brok Café, 44 ans après la victoire de son père, Hector Salvo, en Coupe d’Or.

Mais cette année, le vainqueur de la Coupe d’Or se nomme In The Wings, au terme d’un match âpre où les jeunes se sont particulièrement mis en valeur. Rufino Bensadon, bien sûr, énorme du haut de ses 17 ans dont la complicité avec son père, Pancho, est sans doute le principal atout de cette équipe. Du côté Land Rover, ce tournoi et cette finale auront été le premier grand moment de la carrière prometteuse du junior français Sam Sztarkman (16 ans), qui aura pris une part importante dans la réussite de son équipe même si cela n’a pas complètement fonctionné en finale.

« Mais c’est avant tout une victoire d’équipe, tient à souligner Pancho Bensadon. Nous avons bien démarré le match, mais nous avons eu un coup de mou en quatrième période, mais en fin de ce chukker, nous avons retrouvé notre jeu, nous avons même joué de façon incroyable jusqu’à la victoire finale. C’est une vraie victoire d’équipe, tout le monde a joué son rôle à commencer par André qui a stoppé Jota Chavanne l’empêchant de marquer un goal et il a très bien défendu sur Sam Sztarkman qui est pourtant un jeune joueur bourré de talent. Alfonsito a livré un grand match également et quant à Rufino… On le connaît maintenant. Et quand je parle d’équipe, j’inclus également nos chevaux qui ont été exceptionnels ». Et c’est d’ailleurs une jument de Pancho, Venuziana, élevée par Javier Tanoira qui a été sacrée meilleur cheval de la finale.

Mais rien n’est jamais vraiment achevé, car la Triple-Couronne va se poursuivre dès la semaine prochaine avec l’Open de France de Chantilly où l’on retrouvera les deux finalistes de Deauville et quatre autres équipes avec notamment en leurs rangs deux autres grands espoirs du polo argentin, les frères Jeta et Barto Castagnola dont la confrontation avec Rufino Bensadon devrait être particulièrement intéressante. Mais pour l’instant, Pancho ne veut pas penser à cette proche échéance : « D’abord, nous allons savourer et fêter cette victoire comme il se doit et on pensera ensuite à l’Open de France», prévient Pancho.

Cette Coupe d’Or sera en effet célébrée comme le veut la tradition, tout au long de la nuit avec notamment un passage à l’incontournable Brok Café où elle sera remplie d’un gigantesque Mojito. Car si Deauville est résolument inscrite au patrimoine du polo mondial, c’est évidemment pour la qualité sportive de ses tournois, mais également  pour cette ambiance particulièrement conviviale qui rend ce mois d’août si bref. Un « tout » à mettre au crédit d’une équipe organisatrice particulièrement sympathique menée avec efficacité par son président Jean-Édouard Mazery.

 

Rufino Bensadon, meilleur joueur de la finale (à gauche).

Progression In The Wings : 1-1,5 / 3-1,5 / 5-3,5 /9-6,5 et 11-7,5

In The Wings : Rufino Bensadon (ARG, H4, 6 goals dont 3 pénalités), Alfonso Pieres Jr (ARG, H4, 3 goals), Pancho Bensadon (ARG, H8, 2 goals) et André Fabre (FRA, H0)

Land Rover : Sam Sztarkman (FRA, H0), Martin Joaquin (ARG, H4), Jota Chavanne (ARG, H5, 2 goals) et Pierre Henri Ngoumou (FRA, H6, 5 goals dont 2 pénalités)

Meilleur Cheval de la finale : Venuziana, jument argentine de 8 ans, montée par Pancho Bensadon et élevée par Javier Tanoira

Meilleurs joueurs de la finale : André Fabre et Rufino Bensadon

Meilleur marqueur du tournoi : Juan-Gris Zavaleta, 25 goals (ARG, H7, Los Lobos)

Leave a Reply