L'AGENCE DE RELATION PRESSE
DU MONDE DU CHEVAL & DU TOURISME

Menu
Hublot Polo Gold Cup de Gstaad : Polo au sommet !
22ème édition de la Hublot Polo Gold Cup de Gstaad
du 17 au 20 août 2017

 

Polo au sommet 

 

Il s’agit sans doute du plus insolite tournoi de polo de la saison sur herbe. En tout cas le plus « élevé » de l’été puisqu’il se joue à 1000 mètres d’altitude. Cette année, la Hublot Polo Gold Cup de Gstaad accueillera à nouveau quatre grandes équipes pour un tournoi pas comme les autres dans une ambiance festive et conviviale, mais où le sport reste roi. 

La célèbre station de Gstaad aime les chevaux. Ceux de polo en particulier et la Hublot Polo Gold Cup lui va bien. Ce tournoi est une tradition bien installée dans le calendrier international puisqu’il s’agit cette année de la 22ème édition et la 12ème sous la présidence de Pierre Genecand. La Hublot Polo Gold Cup Gstaad accueille régulièrement de grands joueurs. On y a vu notamment des vainqueurs du mythique Open d’Argentine comme Marcos Heguy, véritable légende de ce sport.

Cette année, quatre belles équipes de 14 goals (le plus haut niveau joué sur herbe en Suisse) en découdront du 17 au 20 août sur ce terrain très particulier en bordure de l’aérodrome avec notamment huit joueurs professionnels argentins de handicaps 5 et 6 comme Pablo Jauretche (Riva), qui fut handicap 8 et qui a joué dans les plus grands tournois du monde, de Deauville à Sotogrande et bien sûr en Argentine notamment la célèbre Copa Cámara de Diputados. Un tournoi qui est l’antichambre de l’Open d’Argentine et que les frères Eduardo et Francisco Menendez, qui joueront sous les couleurs de Hublot à Gstaad, ont remporté en 2005. Bref, de très grands joueurs qui assureront le spectacle sportif à Gstaad.

« Le sport est bien sûr au cœur de l’événement, confirme Pierre Genecand, mais à Gstaad, le polo prend une autre dimension grâce notamment aux sponsors de prestige qui nous font confiance. Je pense à Hublot, évidemment, qui nous suit depuis 9 ans, à la Banque Eric STURDZA et le GSTAAD Palace qui sont de fidèles partenaires et à Ferrari qui nous a rejoint l’an passé via le Garage Zénith SA. La marque automobile la plus prestigieuse qui soit et qui d’ailleurs m’a permis de partager, de l’intérieur, son récent double succès historique à Monaco. Cette année, la mythique marque de bateaux RIVA nous rejoint également. La Hublot Gold Cup permet ainsi de créer des liens et est devenue un rendez-vous incontournable où le côté convivial, amical, est particulièrement important et j’y veille. Nous vivrons assurément de grands moments encore cette année entre le sport et l’hospitalité sans oublier le spectaculaire défilé des joueurs et des chevaux à travers la station le vendredi » ! Chaque année, la Hublot Gold Cup accueille plus de 6000 spectateurs sur les trois jours.

La Hublot Gold Cup, c’est le temps fort de la saison suisse sur herbe, entre sport, gastronomie (assurée par l’équipe du Gstaad Palace) et art de vivre ; un événement à ne pas manquer du 17 au 20 août prochain.

Royal Jump de Bertichères : Première édition validée !

Première édition validée !

 

La première édition du Royal Jump se clôture à l’instant sur la victoire de Maxime Debost et Terracota Mail dans le Derby Pro Crédit Agricole Brie Picardie, épreuve inédite à 1,25m associant les cavaliers de saut d’obstacles et de concours complet. Pour l’occasion, certains grands noms des sports équestres avaient fait le déplacement : Roger-Yves Bost, Karim Laghouag et Philippe Rozier, tous champions olympiques par équipe à Rio l’été dernier chacun dans leur catégorie.

Les 23 cavaliers au départ ont tenté leur chance sur un parcours dessiné entre la carrière principale et le bas du green de golf en traversant deux points d’eau. Les obstacles naturels ont quelque peu surpris certains chevaux mais le suspens a tenu en haleine les spectateurs présents jusqu’à la fin. Derniers à partir, Karim Laghouag et Philippe Rozier ont joué le jeu, tenté le tout pour le tout, pour le plus grand bonheur du public pris par l’enjeu de départager les cavaliers de complet et ceux du saut d’obstacles. A l’arrivée, les complétistes l’emportent grâce à Maxime Debostqui a mis la pression dès le départ à ses concurrents en déroulant un parcours sans fautes en 148.93 secondes, près de trois secondes d’avance sur l’Adjudant-Chef Didier Willefert en selle sur Tess Heutière*Mili. Un autre grand nom du concours complet, Rodolphe Scherer, complète le trio de tête grâce à Cœur de Crack, son hongre de 10 ans. Philippe Rozier restera quant à lui malheureusement au pied du podium avec Amerigo.

Cette épreuve un peu spéciale conclue un week-end réussit pour les équipes du Royal Jump, comme tenait à le souligner Hervé Taieb, organisateur de l’événement : « Pour une première, je dois avouer que je suis très agréablement surpris. On ne pensait pas avoir autant de monde, 25 000 personnes sur cinq jours c’est tout simplement surprenant ! Un événement d’une telle ampleur ne peut pas être l’œuvre d’une seule personne, j’avais une excellente équipe autour de moi. Organiser un tel événement prend beaucoup de temps mais c’est un véritable plaisir de faire plaisir aux autres. Si les partenaires me suivent et vu l’engouement du public… je ne vais pas vous dire oui tout de suite, mais j’ai très envie d’en refaire un ».

C’est ce que l’on espère en tout cas, vu le succès que remporte la première édition. Alors, peut-être à l’année prochaine !

Royal Jump de Bertichères : C’est Cadeau !

Royal Jump de Bertichères: c’est Cadeau !

 

Les jeux sont faits, les podiums ont une saveur olympique et le public repart du Royal Jump de Bertichères avec des étoiles plein les yeux. Dimanche fût rythmé par la clôture des épreuves principales de cet événement, le CCI1* Clarins et le CIC2* Mini Pozzi, ainsi que les deuxièmes étapes des épreuves nationales de CSO. Une belle journée sous le soleil, au cours de laquelle les français Cédric Lyard et Aurélie Riedweg ont fait résonné la Marseillaise.

Les meilleurs cavaliers internationaux ont montré qu’ils avaient du talent sur ce parcours du cross CIC2* Mini Pozzi. Epreuve ambitieuse, le tracé dessiné autour du green de golf a fait sensation auprès du public, heureux de découvrir l’environnement du domaine de Bertichères et d’assister à ce spectacle qu’est le test de cross. A l’arrivée, le couple français Cédric Lyard et Cadeau du Roi s’impose au terme de trois jours de compétition qu’ils auront mené de bout en bout. «  Il n’y a jamais de victoire facile », a déclaré le tricolore fier de la performance de son cheval de 15 ans. « Il est en pleine forme et ça me fait vraiment plaisir. Il a encore tant de belles épreuves à courir », a confié le cavalier quelques instants après avoir passé la ligne d’arrivée. Et quel parcours a déroulé le couple… Le champion olympique par équipe d’Athènes soufflera également à ses coéquipiers que son partenaire a mené un rythme soutenu pendant toute l’épreuve, à une vitesse lui permettant de réaliser l’un des meilleurs scores (seulement 0,8 points ajoultés à son compteur total à l’arrivée). Les seconde et troisième places sont occupées par un nom tout aussi prestigieux de ce sport, l’Allemand Dirk Schrade, également champion olympique par équipe à Londres. Il réalise à Bertichères la performance de classer ses deux jeunes chevaux, Caplan et Unteam de la Cense.

Partenaire de l’événement, le concessionnaire Charles Pozzi – Mini à apporter à la dotation une touche un peu unique, en proposant une Mini Austin d’époque spécialement designée pour le concours. Elle a été offerte en cadeau au vainqueur et Cédric Lyard a ainsi pu parader au volant de son bolide sur les chemins du domaine de Bertichères sous les yeux amusés des spectateurs venus en nombre profiter de cette journée ensoleillée.

Les cavaliers du CCI1* Clarins ont eux vécu une journée plus calme, avec seulement le test du CSO à se disputer. Aurélie Riedweg et Bart L, partenaire olympique de Mathieu Lemoine, reprennent leur droit dans la compétition et s’emparent finalement d’une victoire très méritée : « Pour lui c’est sûr que c’est extrêmement facile, mais 4 points sont quand même vite arrivés sur l’hippique. Il a très bien sauté, avec beaucoup de facilité et je suis vraiment très contente de lui ! » a déclaré la souriante cavalière. Une belle histoire puisque Bart L, bien que champion olympique, se droit d’être aux mains d’un réel pilote pour performer comme il sait si bien le faire. Le talent de cette cavalière a ainsi pu éclore, elle qui est plus habituée à débuter les jeunes chevaux sur les épreuves de Pompadour. Cédric Bibard et son k, premiers à l’issue du cross hiern terminent finalement deuxièmes, sans démériter puisqu’ils ont su être compétitis et performants durant toute la compétition. Le champion olympique par équipe et médaillé d’argent individuel à Rio, Astier Nicolas, complète le podium, en selle sur son jeune espoir de 7 ans, Hidden Cyclone.

Les remises de prix terminées, un autre sport équestre tout aussi prestigieux a été présenté aux spectateurs encore présents, le polo. Brieuc RigauxPierre-Henri Ngoumou, joueurs français, Facundo LlorenteJota Chavanne, deux argentins, se sont amusés pendant une démonstration d’une quinzaine de minutes, sous les encouragements des spectateurs, assez chauvins. Pendant ce temps, les stars se pressaient au château : Kad MeradTaïg KhrisPhilippe LacheauElodie FontanNicolas CanteloupFranck Duboscq et Sami Nasseri. Tous étaient au rendez-vous pour le concert inédit de Patrick Bruel. Le chanteur a repris ses grands classiques, pour le plus grand bonheur du parterre de fans présents pour l’occasion.

Le Royal Jump de Bertichères se clôturera demain, avec pas moins qu’un derby où les cavaliers olympiques de saut d’obstacles et de complet s’opposeront tous pour la première fois dans une même épreuve. Un dernier rendez-vous à ne pas manquer avant que le rideau ne tombe.

Royal Jump de Bertichères : Le décor est planté !

Royal Jump de Bertichères
Le décor est planté.

 

La dernière journée de préparation s’achève pour les équipes du Royal Jump de Bertichères à Chaumont en Vexin (60). Cavaliers et chevaux sont tous bien arrivés et installés dans les écuries baignées d’un soleil picard à son zénith. 

Le magnifique cadre offert par le domaine a servit de décor aux visites vétérinaires des chevaux qui prendront le départ des épreuves de concours complet 1* et 2* prévues au programme. De grands noms de la discipline présents pour la compétition se sont donc prêtés à l’exercice. Côté français : les champions olympiques par équipe de Rio Karim Laghouag et Astier Nicolas ou encore les cavaliers Cédric Lyard et Maxime LivioL’Allemand Dirk Schrade, lui aussi champion olympique par équipe à Londres  en 2012, foulera également le terrain de Bertichères pour la première édition du Royal Jump.

Après la vérification de l’état de santé des chevaux, l’ouverture à la reconnaissance du cross, épreuve phare de la compétition, a été signalé aux cavaliers qui ont alors marché les quelques 3 kilomètres de dénivelé jonchés de magnifiques obstacles créés par Christian Aschard (société EquiBois). Ils ont à cette occasion découvert le plus grand gué d’Europe, imaginé et creusé pour l’occasion, qu’il leur faudra traverser deux fois. Dessiné sur un green de golf, ce parcours de cross s’annonce comme l’un des rendez-vous à ne pas manquer du week-end, alors que les cavaliers s’y voient déjà plein sourire à l’arrivée.

Une première journée qui donne le ton d’une compétition s’annonçant d’une grande qualité : en plus des épreuves de concours complet, des cavaliers amateurs s’affronteront sur des épreuves de CSO. Egalement, le lundi, l’événement se clôturera sur un derby associant 22 cavaliers des disciplines olympiques qui ont brillé à Rio et pour l’occasion, deux autres champions olympiques feront le déplacement, Roger-Yves Bost et Philippe Rozier. Le public pourra également profiter d’un défilé de mode à cheval signé Paul & Joe, d’un match de polo présenter par le Polo Club du Domaine de Chantilly, ainsi que d’un concert exceptionnel de Patrick Bruel. Une programmation qui attire déjà de nombreux curieux et amateurs éclairés de sports équestres puisque pas moins de 4 OOO personnes ont déjà acheté leur billet d’entrée pour la seule journée de dimanche.

La recette gagnante du Royal Jump de Bertichères : du beau sport, un village d’une trentaine d’exposants et des animations de qualité durant toute la semaine, le tout dans un écrin de verdure situé à 45 minutes au nord de Paris. 

Jumping International de Valence : Une place dans la cour des grands
Jumping International de Valence
du 17 au 20 et du 24 au 27 août 2017
Haras des Grillons, Ratières (26)

 

Jumping International de Valence:
Une place dans la cour des grands

 

 

Le Jumping International de Valence ne cesse de grandir et de s’affirmer comme l’un des plus beaux concours internationaux de saut d’obstacles organisés en France. En 2017, pour sa troisième année d’existence, entre dans le cercle prestigieux des CSI5*, gage d’excellence pour toute compétition internationale. Nouveauté cette année, l’événement se déroulera sur deux week-ends, du 17 au 27 août 2017 dans le magnifique Haras des Grillons à Ratières, dans la Drôme.

Les deux premières éditions ont connu un succès incontesté, tant sur le plan sportif que festif, avec un public venu nombreux pour applaudir les meilleurs cavaliers mondiaux. Un engouement général qui réside dans le cadre et les infrastructures somptueuses proposés par le Haras des Grillons, mais également par une organisation sans faille. Cette année, Eleonora Ottaviani, directrice de l’IJRC, association de cavaliers destinée à la promotion et à la défense des droits dans les sports équestres, prendra en charge la partie sportive et assure déjà que l’événement sera un « immanquable » de la saison.

En plus d’une nouvelle étoile à son actif, le Jumping International de Valence mettra à l’honneur la nouvelle génération de cavaliers grâce à des épreuves réservées aux cavaliers de moins de 25 ans. L’événement proposera ainsi un CSI5*, dernier grand rendez-vous avant les Championnats d’Europe de Göteborg, un CSI2* et un CSIU25-A du 17 au 20 août et un CSI3* et CSI2* du 24 au 27 août.

Deux semaines de sport de haut niveau, intense en émotions, qui réuniront près de 500 cavaliers et 800 chevaux. Afin d’accueillir tout ce beau monde dans les meilleures conditions possibles, les infrastructures ont été agrandies et pour respecter les qualités des concours haut de gamme.

Sadri Fegaier, organisateur du jumping, a une nouvelle fois vu les choses en grand et réserve de belles surprises aux spectateurs, « l’âme de ce concours », selon lui. Entouré de sponsors tels que la SFAM, Mercedes-Benz, Axeria ou encore MMA, GBG, le Jumping International de Valence assure son avenir dans le calendrier des rendez- vous incontournables du saut d’obstacles international.

Longines Global Champions Tour de Chantilly : le sport au coeur de l’histoire.

Le sport au coeur de l’histoire.

 

Prestigieuse étape française du circuit du Longines Global Champions Tour, le Jumping International de Chantilly accueillera à nouveau l’élite mondiale de saut d’obstacles du 13 au 16 juillet prochain. 

La capitale du cheval, souvent décrite comme l’une des plus belles terres d’accueil de ce circuit estival grâce à son cadre historique d’une beauté à couper le souffle, sera de nouveau le théâtre de l’un des plus beaux rendez-vous sportifs internationaux de l’année.

Pendant trois jours de compétition intense, les meilleurs cavaliers de saut d’obstacles du monde fouleront l’Arène Meautry et l’amphithéâtre de verdure, cerclés des Grandes Ecuries et du Château de Chantilly. Chacun rêve d’ajouter son nom au déjà très beau palmarès du LGCT Grand Prix de Chantilly, et de succéder au grand champion Ludger Beerbaum, vainqueur lors de l’édition 2016. Une victoire qui avait ému le cavalier le plus titré des sports équestres allemands, lui qui rêvait depuis longtemps d’inscrire Chantilly à sa très longue liste de victoires.

Un autre cavalier avait également marqué l’édition 2016, le Belge Jérôme Guéry. Ce dernier avait ouvert la compétition en s’imposant dans la première épreuve le vendredi, et l’avait clôturé de la même manière lors du Master Airbus Group le dimanche. Cette année, le Belge est presque assuré de revenir, tout comme bien d’autres champions, grâce à la Global Champions League et ses 18 équipes, en route pour sa deuxième saison, approuvée désormais par la FEI. Le nouveau format de compétition, sur deux jours, permettra de jouer sur les tactiques, d’accroitre la compétitivité et de donner leur chance aux jeunes cavaliers de moins de 25 ans, concourant aux côtés des légendes de ce sport et peut-être se qualifier pour le Grand Prix du Longines Global Champions Tour, samedi 15 juillet, en fin d’après-midi.

Depuis huit ans, le Jumping International de Chantilly s’est imposé comme une étape majeure du Longines Global Champions Tour. Cette année n’y fera pas exception, alors que les cavaliers assurent déjà de leur présence, le public assistera à nouveau à un grand événement sportif. Et, faut-il le préciser à nouveau : l’entrée est toujours gratuite et une immense tribune de 4 000 places attend les spectateurs. Entre les épreuves, il est possible de déambuler dans le village commercial (et y faire son shopping) et pour ceux qui viennent de loin, Chantilly regorge de richesses touristiques comme le Musée Condé au château et le Musée du cheval aux Grandes écuries du Domaine de Chantilly et ses spectacles vivants qui seront notamment donnés au cours de ce week-end.

Bref, rendez-vous est donné à partir 13 juillet pour un week-end d’excellence, entre sport et culture.

 

Royal Jump de Bertichères : place des grands champions.

Royal Jump de Bertichères
Place des grands champions.

 

 

Un cadre somptueux, un bel enjeu sportif, un soutien infaillible de la part des partenaires prestigieux, le Royal Jump innove dans l’univers des concours complets en France et la réponse est plus que positive. Les cavaliers ont répondu présents et cette première édition proposera tout simplement un plateau d’exception dans le CIC 2* et le CCI 1*. Médaillés olympiques et têtes d’affiches françaises se rassembleront dans le cadre enchanteur du Domaine de Bertichères, à Chaumont-en-Vexin (60), du 1er au 5 juin prochain.

Les cavaliers, heureux d’accueillir un nouvel événement de concours complet en France se sont immédiatement intéressés au projet d’envergure. Porté par le Champion olympique par équipe de Rio, Karim Laghouag, l’engouement a pris et aujourd’hui, une quinzaine de têtes d’affiche du complet français a annoncé sa présence au Royal Jump de Bertichères début juin. Le public pourra une nouvelle fois applaudir ses héros de Rio car, en plus de Karim Laghouag, Astier Nicolas, Mathieu Lemoine et Thibault Valette, bien que ces deux derniers soit à pied, honoreront Bertichères de leur présence.

Mais ils ne seront pas les seuls tricolores à suivre durant le week-end. Les spectateurs auront également la chance de voir évoluer Maxime Livio, vainqueur du CIC 4* de Pau et récemment deuxième du 4* de Lexington, Cédric Lyard, Champion olympique par équipe à Athènes en 2004 aux côtés alors de Jean Teulère, lui-même déjà Champion du monde en 2002, mais aussi le Capitaine Stanislas de Zuchowicz, vice-champion du monde par équipe à Lühmhulen en 2011, ou l’Adjudant Donatien Schauly, médaillé de bronze par équipe aux Championnats d’Europe de Malmö en 2013.

Du beau monde côté tricolore donc, pour n’en citer que quelques-uns, mais les cavaliers étrangers ne seront pas en reste. Déjà cinq nations sont confirmées : la Suisse, l’Angleterre, la Belgique, l’Italie, l’Afrique du Sud ou l’Allemagne, avec entre autres Dirk Schrade, médaillé d’or olympique par équipe aux Jeux olympiques de Londres en 2012.

Tous sont curieux de découvrir les presque 4km en dénivelé du nouveau parcours de cross, sorti de terre en moins d’un an et dessiné autour d’un magnifique golf, au pied du château de Bertichères, à l’image des plus grands concours complets britanniques. Pour l’occasion, près de 15 000 personnes sont attendues sur les quatre jours de compétition. Le Royal Jump sera avant tout un événement singulier, associant les deux disciplines qui ont brillées à Rio, le concours complet et le saut d’obstacles, mais également trois épreuves de derby. Le lundi sera sans conteste la journée à ne pas manquer, alors que certains cavaliers professionnels, dont quelques champions olympiques, se disputeront le derby professionnel !

Une belle aventure à vivre en famille, car en plus d’être un week-end sportif de haut niveau, le Royal Jump proposera une multitude d’activités ludiques et d’animations en parallèle des épreuves. Tout particulièrement le dimanche 4 juin avec un programme où le public aura l’occasion de découvrir le polo grâce à une rencontre France-Argentine proposée par le Polo Club de Chantilly. Mais ce n’est pas tout, les visiteurs assisteront également à un défilé de mode à cheval signé Paul & Joe, ouvert par le célèbre top model Noémie Lenoir. Après un casting organisé en collaboration avec l’agence Mademoiselle et Grand prix et plus de 500 candidatures, seules dix jeunes filles ont été sélectionnées pour défiler sous les yeux d’un jury composé de célébrités. Cette journée se terminera en apothéose par un concert inédit donné par Patrick Bruel. La grande gagnante de ce concours proposé par l’Agence Mademoiselle et Grand Prix se verra offrir un an de contrat avec l’agence. Cette journée se terminera en apothéose par un concert inédit donné par Patrick Bruel.

Dès le jeudi 1er juin, en plus des épreuves de dressage du 1* et 2*, les visiteurs pourront découvrir un village de plus de 50 exposants, installé au cœur du parc de 70 hectares. Entre les balades à poneys pour les enfants et l’exposition de voitures anciennes de collection, chacun y trouvera son bonheur.

LA SÉRIE LONGINES MASTERS, GRAND SLAM INDOOR DE SAUT D’OBSTACLES, PART A NEW YORK POUR SA SAISON III

LA SÉRIE LONGINES MASTERS, GRAND SLAM INDOOR DE SAUT D’OBSTACLES, PART A NEW YORK POUR SA SAISON III

 

EEM annonce que l’étape américaine de la série Longines Masters aura désormais lieu à New York. Le Longines Masters de Paris – événement pionnier de la série intercontinentale – ouvrira la Saison III en Europe du 30 novembre au 3 décembre 2017. Elle sera suivie par l’étape asiatique de Hong Kong du 9 au 11 février 2018, puis la nouvelle étape de New York du 26 avril 29 avril 2018.

 

Le 17 mai 2017, New-York.

C’est au cœur de Manhattan que Christophe Ameeuw, Président et Fondateur d’EEM – société créatrice, organisatrice et propriétaire des Longines Masters – a révélé, au côté de Juan-Carlos Capelli, Vice-Président de Longines et Directeur du Marketing International, les nouveautés de la saison III des Longines Masters, Grand Slam Indoor de Saut d’Obstacles, en présence notamment des cavaliers Ariana Rockeffeler, Mario & Lisa Deslauriers, Katie Dinan, Reed Kessler et McLain Ward, n°2 Mondial et récent vainqueur de la Longines FEI World Cup 2017.

Avant de dévoiler la collection d’affiches « Œuvres d’Art » signée par l’artiste Sirichai pour la promotion de cette nouvelle saison, Christophe Ameeuw et Juan-Carlos Capelli ont annoncé officiellement le renouvellement du partenariat entre Longines et EEM. La célèbre marque horlogère suisse Longines réaffirme ainsi son engagement auprès d’EEM, en tant que Partenaire Titre, Chronométreur Officiel et Montre Officielle de la série Longines Masters en Europe, en Asie et en Amérique.

« Longines est ravie de partager sa passion pour les sports équestres ainsi que ses valeurs d’élégance, de performance et de tradition avec les Longines Masters », a souligné Juan-Carlos Capelli. « Grâce ce nouveau partenariat à long-terme, nous nous réjouissions de travailler avec EEM pour continuer d’élever le niveau des sports équestres et de créer des événements exceptionnels sur trois continents, tout particulièrement dans le nouveau lieu à New York. », poursuit le Vice-Président et Directeur du Marketing International de Longines. « En tant que Chronométreur Officiel de toute la série, nous sommes fiers de fournir un élément décisif pour le sport : le temps. »

De son côté, Christophe Ameeuw affirme : « Mon rêve était d’oser être différent, de mettre les sports équestres que j’aime tellement, sur le devant de la scène internationale. Grâce au soutien continu de Longines en tant que Partenaire Titre, ce rêve est devenu réalité. »

Fort de plus de 10 ans d’expérience, EEM déploie son savoir-faire et son concept d’événements 6* en proposant de vivre une expérience unique de sport et lifestyle dans une sélection de capitales internationales. La série Longines Masters tient aujourd’hui une place de premier rang dans le calendrier sportif international de très haut niveau grâce à ses valeurs d’élégance et d’excellence sportive.

La nouvelle étape américaine des Longines Masters, qui conclura donc cette Saison III, sera inaugurée en avril 2018 au NYCB LIVE, Home of The Nassau Veterans Memorial Coliseum ; récemment rénové, ce hall exceptionnel offrira un écrin moderne à une compétition sportive de haut niveau, mais aussi à des concerts live, des expositions d’œuvres d’art, une table gastronomique étoilée…

Le Longines Masters de Hong Kong, récemment récompensé par le prix de « meilleure expérience pour un événement sportif professionnel » par les Sports Industry Awards & Conference en Asie (SPIA) accueillera, pour sa part et pour la première fois, l’« Asian Horse Week », renforçant ainsi l’engagement d’EEM à soutenir le développement des sports équestres en Asie-Pacifique.

Spectacle Fantaisies Equestre aux Grandes écuries de Chantilly : Sur les pas de Marco Polo

Sur les pas de Marco Polo

A partir du 12 juillet 2017, sous le dôme majestueux des Grandes Ecuries, cavalières et voltigeurs rendront hommage aux peuples cavaliers d’Asie dans un spectacle éblouissant, riche en couleurs.  

En 2017, les Fantaisies Equestres, le spectacle estival du Domaine de Chantilly, suivra les tribulations d’un jeune explorateur sur les routes de la Soie. Elles feront voyager leurs spectateurs à la découverte de l’Asie, en écho à un voyage qui a émerveillé Sophie Bienaimé, directrice équestre et artistique des Grandes Ecuries. « C’était à l’occasion d’un voyage privé au fin fond de la Mongolie où nous avons rencontré des nomades qui redécouvraient le polo. Nous avons vécu dans un camp de yourtes, en pleine nature et c’est là que j’ai trouvé mon inspiration. Je me suis ensuite nourrie de lectures sur ce thème, découvrant les peuples cavaliers d’Asie et les voyages de Marco Polo. Nous avons acheté les premiers costumes sur le marché d’Oulan Bator puis sommes allés en Chine acquérir d’autres costumes traditionnels. Enfin, au cours d’un troisième voyage, au Pendjab et au Rajasthan, j’ai pu acquérir de somptueux harnachements indiens ». Ces précieuses tenues et équipements seront ainsi à l’honneur et magnifieront ces Fantaisies Equestres à tonalité orientale.

« Les spectacles d’été sont également l’occasion d’introduire de nouveaux chevaux sur la scène. Nous avons une génération exceptionnelle de 5 et 6 ans achetés il y a deux ans en Espagne et au Portugal et ils seront confrontés pour la première fois aux lumières, musiques et applaudissements. Cela fait évidemment plusieurs mois qu’ils participent aux démonstrations de dressage sous le Dôme et ils ont progressivement appris à connaître cet environnement, rempli de spectateurs ». Ces jeunes chevaux, de toutes robes (deux gris, un bai, un alezan, un noir, un palomino et un isabelle) ne se présenteront pas encore aux airs de haute-école – dont ils poursuivent l’apprentissage –, mais seront intégrés à des reprises de groupe ou à des duos, à côtés de chevaux plus aguerris leur servant « d’éducateurs », les rassurant et leur permettant de se familiariser avec cet environnement de spectacle.

Voltigeur et homme de cheval complet, Cédric Vallas viendra renforcer la troupe des sept écuyères de Chantilly pour cette production estivale. Outre de spectaculaires prestations de voltige en cercle dite « cosaque », il présentera un travail plus académique à pied ou monté.

Ce spectacle coloré aux numéros variés, coloré et résolument gai séduira assurément toutes les générations du 12 juillet au 20 août, le mercredi, jeudi, samedi et dimanche.

Gallops of Morocco : six jours d’aventure équestre dans le mythique Sahara marocain.

Six jours d’aventure équestre dans le mythique Sahara marocain. 

 

On se souvient du succès mondial que furent les Gallops of Oman en 2014 : un raid équestre inoubliable traversant le magique désert d’Oman. L’équipe organisatrice revient cette année avec un nouveau projet : un raid similaire qui se déroulera cette fois-ci à travers les dunes dorées du désert marocain.

En février 2014, la première édition des Gallops avait eu lieu au Sultanat d’Oman dans le fascinant désert de Wahiba Sands. Cent dix cavaliers représentant dix nations différentes, répartis en vingt deux équipes de cinq personnes avaient effectué cette traversée unique du désert. Il s’agissait d’une course de régularité dont le but était de boucler chacune des cinq étapes de 30 à 40 kilomètres dans un temps imparti avec des contrôles vétérinaires intermédiaires. Les cent cinquante chevaux sélectionnés à participer à cette course étaient tous des pur-sang arabes. Un événement fabuleux, sponsorisé par sa Majesté le Sultan Qaboos bin Saïd, qui a marqué tous les participants, concurrents et organisateurs. Un raid, qui fut avant tout une magnifique aventure humaine faite de rencontres, d’émotions, de péripéties et de fêtes comme cette inoubliable nuit blanche avec la mer d’Oman à l’horizon.

C’est un défi similaire que proposent Bady Kebir, Benoît Perrier et leur équipe dans un endroit tout aussi spectaculaire : les dunes de Merzouga.

Le point de départ de l’aventure se situera à Arfoud, à l’est du Maroc dans la région du Drâa-Tafilalet pour une boucle de 200 km à travers ces hautes dunes de sable doré encore sauvages de Merzouga, qui marquent le début du désert du Sahara. Le raid durera six jours – dont cinq nuits en bivouac – à travers des paysages lunaires et désertiques, dont la magie a été immortalisée sur grand écran dans de nombreuses productions hollywoodiennes, dont les célèbres Hidalgo, Sahara, La momie, Le dernier vol ou encore Queen of the desert… Une aventure sous le signe du cinéma.

Des équipes du Sultanat d’Oman (vainqueur en 2014), du Maroc, d’Allemagne, de France, de Grande Bretagne, d’Italie, et du Qatar ont déjà déclaré leur intention de participer à cette deuxième édition des Gallops. Pour participer, point besoin d’être de grands spécialistes de l’endurance, il suffit de maîtriser les trois allures avec une bonne dose de courage et un minimum de préparation physique. Les accompagnateurs non-cavaliers seront les bienvenus avec un programme touristique adapté, le bivouac 5* et la délicieuse cuisine marocaine qui permettront aux participants de se détendre avec parfois une fête inattendue au milieu du désert.

Pour plus de renseignements (et s’inscrire) : gallopsofmorocco.com
Alors, rendez-vous dans le désert de Merzouga du 29 octobre au 5 novembre 2017 ?