L'AGENCE DE RELATION PRESSE
DU MONDE DU CHEVAL & DU TOURISME

Menu
Jumping International de Valence

Un jumping 3 étoiles qui affiche son ambition

Une nouveauté cette année dans le monde du jumping dans l’hexagone, le Jumping International de Valence fait son entrée dans la cour des grands événements à ne pas manquer pour l’élite du saut d’obstacles. Du 27 au 30 août 2015, le Haras des Grillons accueillera les plus grands cavaliers pour un concours 2 & 3 étoiles, avec déjà un air de 5 étoiles.
Le 12 juin dernier, Sadri Fegaier et sa jument Cuplamdra, une hollandaise de 8 ans, s’imposait au terme d’un magnifique barrage à six dans le Prix Louis Julian, Grand Prix du CSI* du Jumping de Cannes. Un triomphe à l’occasion duquel il a annoncé le tout nouveau jumping international de Valence qu’il accueillera du 27 au 30 août prochain dans ses fabuleuses installations du Haras des Grillons, à Ratières exactement. A place to be car ce futur concours, qui sera organisé par la sympathique équipe du Jumping de Cannes (François Bourey et la SepA), a de l’ambition. Deux et trois étoiles cette année, mais doté de 300 000 euros sans compter la Mercedes cabriolet SLK (d’une valeur de 50 000 €) promise au meilleur cavalier du CSI 3*. Les sponsors et les spectateurs retrouveront la même qualité d’évènement que celui de Cannes car ce sont les mêmes structures qui seront transposées à Ratières autour d’une piste en sable. La date, une semaine après les championnats d’Europe, est idéale, sans grande concurrence dans le calendrier. Un concours trois étoiles qui mérite le voyage !

Le plateau de cavaliers s’annonce déjà très intéressant. C’est l’une des rares compétitions à pouvoir proposer un plateau composé des trente cavaliers parmi les meilleurs mondiaux sans oublier les cavaliers amateurs de renom qui sont engagés en parallèle, dans le 2 étoiles. Tous ces cavaliers font le pari de venir fouler pour la première fois la piste Toubin & Clément du Haras des Grillons, où l’organisation compte bien prouver qu’un concours trois étoiles peut se mesurer à un concours cinq étoiles.

3 étoiles il ne le restera pas longtemps, car ce Jumping est voué à devenir un cinq étoiles sur le long terme. C’est l’ambition principale de Sadri Fegaier, qui pense déjà à l’année prochaine et rêve de voir s’installer un concours de haut niveau autour de sa magnifique piste en herbe en cours de réalisation.

Pour cette année, ce sont 200 cavaliers, 350 chevaux et près de 6 000 visiteurs sur le week-end qui sont attendus dans les infrastructures du Haras des Grillons. Connu pour son aspect commercial de vente de chevaux de haut niveau, et fief du cavalier international Carlos Lopez, ce Haras ouvrira pour la première fois ses portes à un concours de telle ampleur.

Un pari ambitieux qui promet de belles aventures pour la suite…

Le Haras des Grillons

Situé près de Tain L’Hermitage, entre Valence et Lyon dans la Drôme, le Haras des Grillons fût fondé il y a de cela cinq ans par Sadri Fegaier. Destiné au commerce de chevaux de haut niveau, il est aussi devenu la demeure du cavalier Colombien Carlos Lopez qui concoure dans les épreuves cinq étoiles sous les couleurs du Haras.

Une dizaine de salariés, entre 25 et 30 chevaux en permanence dans les écuries, un manège (100 x 40 m) et deux pistes en sable (100 x 50 m & 90 x 50 m), une piste en herbe en cours d’achèvement, le Haras des Grillons offre donc des infrastructures d’excellentes qualité.

Avec des chevaux de 2, 3 et 5 étoiles, les quatre cavaliers installés au Haras des Grillons ont donc la possibilité d’évoluer au haut niveau dans les meilleures conditions. Mais bien sûr, ils ne perdent pas de vue la devise de l’entreprise : « Acheter des jeunes chevaux, les valoriser, et les revendre ».

Cheval, Rêve & Poésie, le spectacle de l’été

Du 12 juillet au 16 août 2015

Pendant l’été, Kavallisté, dont le succès est désormais acquis, laisse la place, sous le dôme des Grandes écuries, à Cheval, Rêve et Poésie.

Ce spectacle équestre est une reprise de numéros équestres issus du répertoire qui ont fait le succès des productions précédentes. Mais pour cette saison estivale 2015, Sophie Bienaimé a souhaité revenir sur un spectacle dont les numéros n’avaient pas été repris depuis longtemps, Polo Tango : « Il s’agira d’une reprise de quelques numéros qui nous avaient marqué comme celui du polo, celui du carrousel argentin ou encore le duo du couple de Tango, grâce à la présence de Benjamin Grain, voltigeur, mais qui pour cet instant deviendra écuyer car c’est un excellent cavalier également, assure la directrice artistique et équestres des Grandes Ecuries. Cheval, Rêve et Poésie sera essentiellement un voyage (nous pourrons quitter l’Argentine pour l’Espagne ou la Russie), mais pas seulement puisque nous reprendrons également des numéros de notre répertoire classique comme Arlequin, le Bal ou le Miroir. La mise en scène sera épurée et les numéros équestes plus sophistiqués, notamment en haute-école et en dressage en liberté ». Cheval, Rêve et Poésie est ainsi composé d’un enchainement de tableaux aux costumes somptueux signés Monika Mucha qui avaient contribué au succès des différents spectacles. Benjamin Grain, artiste voltigeur, accompagnera ce joli voyage avec ses trois spectaculaires chevaux de Trait.

On l’aura compris, Cheval, Rêve et Poésie est avant tout un best of des meilleurs numéros créés par Sophie Bienaimé et ses « cavalières de Chantilly » depuis… un certain temps.
Sophie l’explique, il sera construit, mis en scène pour un large public : familial et international.

Polo Club de Chantilly,  Charity Cup for Hadassah

La magie de la Charity…

Soleil, bon polo et concert de qualité : la recette a une fois de plus bien fonctionné pour cette édition 2015 de la Charity Cup for Hadassah. La magie a opéré : ce fut une belle journée sportive, artistique et généreuse.

A9R3A34Tout a commencé par une magnifique finale entre l’équipe suisse de Lynx Polo Team et l’allemande de Los Nocheros. En dehors des deux capitaines qui déterminent la nationalité des équipes, il y avait sur le terrain deux professionnels français et quatre argentins. L’un des trois n°1 français, Brieuc Rigaux, formé au club de Chantilly, menait le jeu de l’équipe Lynx tandis que l’Argentin Valentin Novillo Astrada organisait l’équipe allemande qui démar-rait le match avec un demi point d’avance en raison de son (légèrement) plus faible niveau de handicap.

Avec un jeu d’équipe fluide, Lynx faisait la différence dès la première période avec une pénalité de 60 yards convertie par son Argentin, Ernesto Trotz qui doublait la mise avec un goal com-pliqué à rentrer en raison de l’angle malgré la proximité du poteau.
Ensuite, les deux équipes se sont rendu coup pour coup dans les deux périodes suivantes, mais l’écart allait encore se creuser au cours des deux derniers chukkers avec deux goals de Thierry Vétois et de Brieuc Rigaux en quatrième et une énorme pénalité d’Ernesto Trotz, à 60 yards, où la balle est montée très très haut et enfonçant le clou en cinquième : 8 à 4 ½, un score indiscutable contrairement à celui du match de poule où les deux équipes s’étaient déjà affrontées et séparées par ce petit écart d’un demi-goal en faveur de Los Nocheros.
Victoire largement méritée donc d’autant que la récompense du meilleur cheval du tournoi allait à Lady Saga une jument pur-sang que Brieuc Rigaux a racheté d’une écurie de course et qu’il a formée lui-même au polo, chose de plus en plus courante dans le polo de haut niveau où la vitesse est devenu un élément majeur.

A9R3A38A9R3A3A

A9R3A36

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La remise des prix était A9R3A3Cprécédée d’un somptueux concert du Trio L.E.J, trois (sublimes) voix féminines accompagnées d’un simple violoncelle et d’une sobre percussion, qui revisitent notamment certains titres de Stromae, avec humour parfois, mais qui proposent également leurs propres créations pleines d’inventivi-té et d’originalité. Simplement magnifiques. Bref, les trois demoiselles ont également clairement apporté leur touche à la magie à cette journée dont les béné-fices ont été reversés à la fondation Hadassah*. Lucie, Elisa et Juliette seront en première partie du concert de Grand Corps Malade vendredi 12 juin à Blanc Mesnil.
La saison de polo continue au Club de Chantilly avec, le week-end prochain, le coup d’envoi de la Coupe Laver-sine- Challenge Elie de Rothschild, un tournoi de même niveau ainsi que la Persian Cup, un match de polo opposant des joueurs français à des joueurs iraniens. Pas besoin d’un whv pour faire du polo ! C’est en Perse que le polo aurait été inventé il y a 2 600 ans, le retour de l’Iran dans le concert du polo mondial a donc un côté emblématique et émouvant.

 


Progression Lynx Polo Team :
 (0/ ½) – 2/ ½ – 4/2 ½ – 5/3 ½ – 7/4 ½ et 8/4 ½
Lynx Polo Team : Cyril Coste (h0), Thierry Vétois (h3, 2 goals), Ernesto Trotz (h3, 3 goals dont deux pénalités) et Brieuc Rigaux (h5, 2 goals)
Los Nocheros : Sebastian Schneberger (h1), Philip De Groot (h1), Valentin Novillo Astrada (h5, 3 goals dont 2 pénalités) et Santiago Zubiaure (h4, 1 goal)

Musée du Cheval de Chantilly

Des nouveautés pour le Prix de Diane…


Le Prix de Diane Longines
, qui se courra cette année le 14 juin, est traditionnellement devenu l’occasion de renouvellements de collections au Musée du Cheval de Chantilly.
Inauguré le 16 juin 2013, le Musée du Cheval avait connu une première vague de modifi-cations en juin 2014. Depuis cette inauguration, le Musée a reçu près de 200 000 visiteurs.
Suite à de nouvelles acquisitions, la collection enrichie sera présentée à partir du 12 juin avec notamment des miniatures indiennes, des statues de la dynastie Tang (618-907) ou de nouveaux chevaux de carrousel. Parmi ces nouveautés, une grande peinture sur soie datant de la dynastie Quing (dernière dynastie impériale mandchoue à avoir régné sur la Chine, de 1644 à 1912) est particulièrement spectaculaire. Elle commémore la campagne victorieuse de la reconquête des régions du Nord-Ouest de la Manchourie et notamment l’une des ultimes batailles livrées par les cavaliers mandchous sur les berges de la rivière Li (1877).

De nouvelles voitures anciennes d’attelage, dont une très belle Light sporting Wag-gonette break commandée par Moët et Chandon et réaliseé par Morel en 1890, feront leur entrée dans la nef Ouest.

Le volet le plus spectaculaire de cette nouvelle muséographie se situera dans la cour des Remise avec l’installation de deux majestueuses statues de têtes de cheval pesant chacune près d’une tonne pour une dimension de trois mètres (sur un mètre vingt) et datant de la fin du XIXe siècle.
Ces imposantes têtes de cheval étaient érigées au Camden Lock Market de Londres dans le quartier historique des écuries de Pickford où étaient stationnés les chevaux de Trait tractant les péniches sur les canaux londoniens. Ces écuries du marché de Camden comprenaient un important hôpital pour chevaux. Ces statues orneront désormais la
Cour des Remises à partir du 12 juin.

TURF Hommes et chevaux autour du champs de course

150 images de qualité exceptionnelle créées par une vingtaine des plus grands photo-reporters de France d’Italie, d’Allemagne, de Grande Bretagne, du Ja- pon, d’Irlande et des USA, tous spécialisés dans les courses de chevaux, seront exposées dans la Nef Ouest des Grandes Ecuries dès le vendredi 12 juin 2015.

Regroupés par thèmes, elles montreront l’atmosphère spéciale créée par les chevaux, leur entraineurs et propriétaires, avec les écuries, les galops, les courses, les jockeys, les récompenses et les chagrins – et le public, bien sûr.

Les photos seront complémentées par quelques objets – des toques et casaques de jockeys, une horloge et des appareils à mesurer le temps prêtés par Longines, qui avec la Fondation de Chantilly est le principal sponsor de l’exposition.

Le Musée du Cheval de Chantilly a contacté le National Horseracing Museum à New- market (GB), le International Horsemuseum à Lexington, Kentucky USA, et le West- phälisches Pferdemuseum à Munster en Allemagne. Ces institutions ont cooperé en suggerant les meilleurs photographes de leurs pays.

La scénographie a été dessinée par Ambito Cero (auteurs aussi du design du Musée du Cheval) et la production et le montage sont de Espai Visual (tous deux de Barcelone). Le commissaire de l’exposition est Benoît Junod.

L’accès à l’exposition sera gratuite pour tout personne disposant d’un billet pour la visite du Domaine de Chantilly.