L'AGENCE DE RELATION PRESSE
DU MONDE DU CHEVAL & DU TOURISME

Menu

Hublot Polo Gold Cup Gstaad – Une expérience « polo » unique !

16 mai 2019,   Par ,   0 Commentaires

Le « sport des rois et roi des sports » est de retour à Gstaad, sur l’aéroport de Saanen, du 22 au 25 août prochains pour quatre journées glamour dédiées au plus ancien des sports d’équipe : la Hublot Polo Gold Cup Gstaad !

Aujourd’hui, les « rois » de ce sport, ne sont plus vraiment les princes anglais et autres maharadjas, mais de véritables sportifs, souvent argentins, qui, pour jouer un polo de haut-niveau comme la Hublot Polo Gold Cup Gstaad suivent une préparation physique et technique extrêmement rigoureuse.
Mais les véritables rois de ce sport ne sont-ils pas plutôt les chevaux eux-mêmes ? Ce sont eux, les premiers athlètes du polo, élevés et sélectionnés depuis le début du siècle dernier (toujours en Argentine) pour devenir les meilleurs complices, voire les « jambes » de leurs cavaliers.

Vifs, intelligents, joueurs, rapides, rudes, courageux, ces rugbymen équins sont des chevaux très attachants. À peine le joueur a-t-il pensé à une action que son cheval répond et parfois même anticipe tant il connaît le jeu et son cavalier. Ceux qu’on appelle aussi parfois « poneys », s’adaptent à toutes les conditions et donc à l’altitude, 1000m, de ce tournoi d’été le plus élevé au monde.

Ces petits chevaux seront près d’une centaine à établir leur camp pendant une semaine sur les terres de l’aéroport de Saanen pour accompagner les seize joueurs des quatre équipes qui rêvent de décrocher ce trophée tant convoité sur le circuit international. Trois équipes, Clinique La Prairie, Gstaad Palace et Hublottenteront de renverser celle de la Banque Eric Sturdza et son capitaine suisse, Cedric Schweri, indétrônable depuis son premier titre remporté en 2017 : « Si la Hublot Polo Gold Cup n’est pas mon seul objectif de la saison, c’est l’un de mes tournois préférés car c’est le plus important de Suisse et c’est un honneur de pouvoir y participer. Je vais faire tout mon possible pour être préparé au mieux car ce serait formidable de le remporter une troisième fois consécutive ».  Et lorsque l’on se remémore la finale 2018 gagnée sur le fil par l’équipe Banque Eric Sturdza au terme d’une incroyable « remontada » alors que Cedric Schweri et les siens étaient menés de trois goals, on sait que la chose ne sera pas aisée pour le capitaine suisse même sa combattivité a eu le dernier mot l’an passé. Il comptera cette année sur le Brésil avec les frères Novaes pour rafler une nouvelle victoire lors de cette nouvelle édition.

D’autant qu’il aura affaire de nouveau à une forte concurrence. Les capitaines suisses de la Clinique La Praire, Piero Dillier et Andy Bihrer ont fait par exemple appel au handicap* 6 argentin Lucas Labat qui joue au plus haut niveau sur tous les continents. Julio Novillo Astrada (h7), dont on dit dans son pays qu’il est certainement le joueur le plus fort de cette famille renommée qui a remporté le prestigieux Open d’Argentine, reviendra à Gstaad pour le team Hublot et le capitaine américain Marco Maximilian Elser. Quant au capitaine de l’équipe du Gstaad Palace, Gerardo Cosentino, du Liechtenstein, il fera découvrir trois nouveaux joueurs argentins au public cosmopolite de Gstaad, dont le handicap 6 Franco Gai.

Au-delà de ce sport absolument palpitant – et d’autant plus spectaculaire à Gstaad sur un terrain proche du public – la Hublot Polo Gold Cup Gstaad est une expérience unique dans le calendrier sportif suisse qui va au-delà de la seule compétition : un cadre de verdure incroyable, sur un aéroport entouré de sommets alpins qui devient club de polo l’espace d’un seul week-end, une proximité rare avec les joueurs et le chevaux, un village VIP et d’exposants avec des produits de luxe originaux à découvrir, une atmosphère résolument conviviale, un espace de restauration pour le public et une aire de jeux pour les enfants et, le vendredi, une animation pittoresque dans les rues de Gstaad avec le défilé des équipes. Une manière différente de vivre le polo de haut niveau !

* Le handicap correspond au niveau du joueur de polo (il oscille entre -2 et +10). Le handicap évolue en fonction des prestations du joueur lors des matchs et des progrès enregistrés pendant l’année. Le handicap le plus haut en Europe est de 7 (Angleterre). Le très rare handicap 10 est actuellement détenu par 9 Argentins et un Uruguayen.