L'AGENCE DE RELATION PRESSE
DU MONDE DU CHEVAL & DU TOURISME

Menu

Un jumping qui affiche son ambition internationale…

 

Nouveauté dans le monde du jumping de l’hexagone en 2015, le Jumping International de Valence a fait son entrée dans la cour des grands événements à ne pas manquer pour l’élite du saut d’obstacles. Un concours qui, dès ses débuts en trois étoiles, marque les esprits et se taille une réputation digne des meilleures compétitions internationales.

Ce sont les fabuleuses installations du Haras des Grillons, à Ratières, près de Valence dans la Drôme, qui accueilleront désormais chaque année ce jumping prometteur. Fondé en 2010 par Sadri Fegaier, le Haras s’impose aujourd’hui comme l’une des structures montantes des sports équestres dont la qualité de son accueil et de ses infrastructures a été approuvée par tous ceux qui s’y sont installés le temps d’un week-end. Connu pour son aspect commercial de vente de chevaux de haut niveau, et fief du cavalier international Carlos Lopez, le Haras des Grillons a ouvert avec succès pour la première fois ses portes à un concours de telle ampleur.

Des installations grandioses pour ce tout nouveau Haras des Grillons.
Sadri Fegaier (à gauche), le propriétaire du Haras des Grillons et organisateur du Jumping International de Valence & Carlos Lopez (à droite), cavalier officiel du Haras.
Olivier Robert, grand vainqueur de la première édition de ce Jumping International de Valence.

Organisé conjointement par l’équipe du Jumping de Cannes (la SepA menée par François Bourey) et Sadri Fegaier, il est normal de retrouver les mêmes atouts offerts par une compétition cinq étoiles. C’est pourquoi dès la première édition, les cavaliers, dont certains parmi les trente meilleurs mondiaux, n’ont pas hésité à faire le déplacement jusque dans la Drôme pour fouler la piste en sable du Haras. Précision importante, car l’organisation est déjà en train de penser au long terme, et prépare de nouvelles installations, dont une piste en herbe, qui sont pensées dans le but d’accueillir le haut niveau mondial dans les meilleures conditions.

C’est pourquoi il n’a pas gardé son titre de trois étoiles très longtemps. En 2017, le Jumping International de Valence affichait déjà la cinquième étoile à son compteur. Voué au plus haut niveau depuis le début, c’était l’ambition de Sadri Fegaier de voir venir au Haras des Grillons les plus grands cavaliers internationaux.

Un pari ambitieux qui promet de belles aventures pour la suite…