L'AGENCE DE RELATION PRESSE
DU MONDE DU CHEVAL & DU TOURISME

Menu

Kent Farrington et Gazelle conservent leur couronne !

30 août 2018,   By ,   0 Comments

Le rideau tombe sur la quatrième édition du Jumping International de Valence qui s’est achevée sur la plus belle note. Parmi tous les concurrents du plateau relevé, c’est l’ex numéro 1 mondial et tenant du titre en 2017, Kent Farrington,qui s’est imposé dans le difficile mais spectaculaire Grand PrixHubside du CSI5*.

« C’est un parcours digne des finales de la Coupe du Monde », disaient les cavaliers lors de la reconnaissance. En effet, Uliano Vezzani avait ici, au Haras des Grillons, dessiné l’un des parcoursles plus difficiles de la saison, en vue de préparer les chevaux et leurs cavaliers aux Jeux Equestres Mondiaux de Tryon (USA) qui auront lieu le mois prochain. Des quarante-sept cavaliers qui ont pris le départ dans ce Grand Prix Hubside, treize ont réussi à se qualifier pour le barrage, et pas des moindres : Philippe Rozier, Henrik von Eckermann, Shane Breen, Martin Fuchs, Janika Sprunger, Robert Whitaker, Eric Lamaze, Manuel Fernandez Saro, Fredrik Jönsson, Cian O’Connor, Kent Farrington, Max Kühner, ou encore Simon Delestre. Ils ont livré une véritable bataille dans cette seconde manche, et seuls quatre ont atteint le double sans faute.

Le plus rapide était incontestablement le vainqueur de l’édition2017, Kent Farrington. En selle sur sa fidèle Gazelle, il a pris tous les risques pour arracher la victoire et s’offrir son doublé, avec un chronomètre affichant 43,85 secondes. « L’avantage que j’ai,c’est que je connais très bien ma jument, cela fait des années que nous évoluons ensemble. Gazelle est très respectueuse, elle peut galoper très vite, et je peux arriver sur un vertical isolé à grande vitesse et elle s’arrangera toujours pour ne pas toucher la barre. C’est vraiment un concours génial, l’organisation est parfaite. Je suis bien décidé à revenir l’année prochaine, et pourquoi pas tenter la passe de trois ! ». Après avoir été éloigné des terrains de haut niveau au début de l’année, Kent Farrington est désormais remis sur pieds et a retrouvé toute sa superbe. Son secret ? « J’ai pris quelques mois de repos, puis je me suis entrainé, entrainé, et entrainé, c’est ce qui m’a permis de revenir aussi vite à mon meilleur niveau », confie-t-il.

C’est le Suédois Henrik von Henckermann et Toveks Mary Lou qui montent sur la seconde marche du podium avec un temps de 44,69 secondes. Le couple, déjà troisième lors de la Finale Coupe du Monde de Paris cette année, a prouvé une fois de plus sa bonne forme, et s’avérera un adversaire redoutable lors des Jeux Equestres Mondiaux pour les autres concurrents. Martin Fuchs et Clooney, quant à eux, terminent à la troisième place en 47,25 secondes.

Le meilleur Français de cette épreuve phare était Simon Delestre,montant Chesall Zimequest, avec lequel il avait remporté ce Grand Prix deux ans auparavant. Cette fois-ci, ils finissent tous deux à la sixième place, ayant écopé d’une petite barre lors du barrage.

Les jeunes talents étaient eux aussi à l’honneur avec le Grand Prix Haras des Grillons du CSIU25. Dans cette épreuve à 1,45m avec barrage, seuls trois couples ont réussi l’exploit de terminer la première manche sans pénalité : Inès Joly et Vitto de Cartherey, Romain Dreyfus et Tout Kom des des Camphoux, ainsi que Jack Whitaker et Queen Zlizabeth. Si le jeune français de vingt-quatre ans avait remporté les épreuves de cette catégorie jeudi et vendredi, il s’est aujourd’hui incliné face à son concurrent britannique, lui cédant la première place. Jack, le fils de la légende Michael Whitaker, s’est imposé à l’issue d’un barrage réalisé dans un temps record : 37,21 secondes. « J’ai préféré laisser ma jument tranquille hier. Avec ce jour de repos, elle était très fraîche aujourd’hui, et vraiment compétitive. C’est une vraie guerrière, je savais que je pouvais compter sur elle. C’est vraiment fantastique de gagner aujourd’hui ! ». A seulement quelques semaines de fêter ses dix-sept ans, Jack Whitaker inscrit à nouveau son nom dans les sports équestres, un mois après sa seconde place aux Championnats d’Europe. Un cavalier à suivre dans le futur, qui se fera certainement un nom au milieu de la dynastie Whitaker.

Le Jumping International de Valence est désormais inscrit dans la liste des concours les plus prisés de la planète et attire les plus grands cavaliers avec son organisation minutieuse. Rendez-vous pour la cinquième édition au mois d’août 2019.

Leave a Reply