L'AGENCE DE RELATION PRESSE
DU MONDE DU CHEVAL & DU TOURISME

Menu

La journée des New-Yorkaises

29 avril 2019,   Par ,   0 Commentaires

Coup d’éclat des cavalières new-yorkaises pour le coup d’envoi du deuxième Longines Masters de New York et Acte 3 de la Saison IV de la Série des Longines Masters, jeudi au NYCB LIVE. La magnifique salle de Long Island, qui accueille cette semaine les meilleurs cavaliers du monde pour cette prestigieuse édition newyorkaise, a vu des New-Yorkaises particulièrement en verve lors de cette journée d’ouverture.

Les affaires sportives ont commencé avec les trois premières épreuves des Masters Two réservées plutôt aux amateurs mais où l’on retrouvait quelques noms célèbres comme celui du triple vainqueur de la Coupe du monde, Champion olympique et Champion du monde, le Brésilien Rodrigo Pessoa. Ce dernier devait d’ailleurs s’incliner de peu dans l’épreuve la plus importante de cette catégorie, la Masters Two PonyApp (1,40m), remportée par une véritable native de Manhattan, Katherine Strauss victorieuse avec son partenaire depuis cinq ans, All In, un hongre hollandais de 14 ans : « Je suis tellement heureuse d’être là, c’est vraiment formidable d’avoir un tel concours sur le pas de sa porte, un événement taillé sur mesure pour la communauté équestre new-yorkaise. Je ne suis peut- être pas très objective, mais je pense que New York est la plus belle ville au monde et avoir un concours hippique ici apporte beaucoup à la cité et au sport ».

La première épreuve de journée la Masters Two EEM. tv a été remportée par une ressortissante du Bronx cette fois-ci, Sima Morgella, avec une toute petite jument de 8 ans, Zopala, dépassant à peine le mètre cinquante-trois !

L’Israélienne Ariel Bluman, la femme et l’élève de Daniel Bluman (qui se classera cinquième de la EQ Exchange Masters One), est également new-yorkaise puisque l’écurie familiale est basée dans l’Etat de New York. Elle enlève pour sa part le Masters Two Longines Masters de Lausanne devant une autre élève de l’écurie, Samantha Wight : « Pour nous, qui somme New-Yorkais pendant plus de la moitié de l’année, c’est formidable de pouvoir venir ici avec notre équipe au complet », se réjouissait Ariel Bluman. « Toute la famille est là ainsi que nos clients. C’est vraiment agréable d’être ici tous ensemble sur ce concours d’exception ».

EQ Exchange Masters One :
La bataille du Longines Speed Challenge est déjà lancée !

Si la Championne du monde Adrienne Sternlicht (lumière d’étoile en français !) est plutôt résidente du Connecticut (dans sa toute nouvelle ferme de Greenwich, à un jet de pierre de l’Etat de New York), elle est bien New Yorkaise côté équitation car c’est une élève de McLain Ward chez qui elle s’entraîne, à Brewster NY donc, dans les écuries de Castle Hill. Elle complète donc ce carton plein des New Yorkaises en remportant le EQ Exchange Masters One, une épreuve à 1,45m en deux phases avec un certain étalon bai de 14 ans Fantast (par Toulon) avec huit petits centièmes d’avance sur la cavalière gagnante du Longines Speed Challenge de l’an dernier, la Canadienne Erynn Ballard, en selle sur Judge Hof Ter Zeedydycke. Mais aujourd’hui, Erynn est battue par le cheval (Fantast, donc) avec qui elle avait remporté ce championnat du monde de vitesse à New York l’an dernier ! « Fantast est un formidable cheval de vitesse », explique sa nouvelle cavalière. « Il est toujours très compétitif et naturellement rapide. Je n’avais pas spécialement prévu de gagner aujourd’hui, mais il est vraiment très à l’aise sur les petites pistes indoor où les distances sont justes et où l’on peut monter toujours en avançant et quand tout se passe bien, il est facile de faire un bon chrono. Je ne m’étais même pas aperçue que j’avais pris la tête de l’épreuve en franchissant la ligne ! Je vais bien sûr le monter demain dans le Longines Speed Challenge et ce sera sa sortie la plus importante du week-end car sur cette épreuve aujourd’hui, j’ai senti qu’il était prêt pour demain » !

Autant dire que la bataille pour ce Longines Speed Challenge de New York 2019 est déjà lancée ! Ce sera assurément le moment fort de vendredi : l’épreuve la plus rapide du monde va inévitablement emballer le public new-yorkais ! (à 20h00 à New York et 2h00 du matin, samedi à Paris).