L'AGENCE DE RELATION PRESSE
DU MONDE DU CHEVAL & DU TOURISME

Menu

Le rideau du Longines Masters de New York s’est levé

02 mai 2018,   By ,   0 Comments

Coup d’envoi du Longines Masters de New York, jeudi matin au NYCB LIVE, la magnifique arène de Long Island, qui accueille cette semaine les meilleurs cavaliers du monde pour cette grande première newyorkaise de la série Longines Masters… et pourtant la 25ème édition du concept « Masters », depuis son inauguration à Bruxelles en novembre 2004 par Christophe Ameeuw et ses équipes.

 

Les affaires sportives ont commencé avec les deux premières épreuves des Masters Three réservées aux amateurs. La première la Masters Three Free X Rein a été remportée par la belle-fille du sorcier Brésilien Nelson Pessoa, Alexa, qui restera à jamais la première cavalière de l’histoire à avoir gagné au Longines Masters de New York ! Elle était aux commandes de Little Rock, un jeune cheval belge de 7 ans. Alexa a visiblement appris de son mari, le champion du monde, champion olympique et triple-vainqueur de la Coupe du monde, Rodrigo Pessoa, son sens de la vitesse !

 

Summer Paulos, elle aussi, est allée très vite dans la seconde épreuve, le Masters Three Kastel Denmark, qu’elle remporte avec 8 petits centièmes d’avance avec son Balans RV, un hongre de 12 ans, devant sa compatriote étasunienne, Jennifer Kocher en selle sur Elion V, un étalon hollandais de 9 ans appartenant à son mari, le cavalier international, Andrew Kocher, que l’on a vu beaucoup en Europe cet hiver et qui évolue dans les Master One de ce Longines Masters de New York.

 

Masters Two 

La vitesse était la règle du jeu du Masters Two Grand Prix Magazine et il n’y a pas eu meilleur joueur que Alejandro Karolyi cet après-midi. Le Vénézuélien a mis le feu au NYCB Live, en se jouant à toute allure des difficultés mises en place par le chef de piste Néerlandais Louis Konickx. En 58″92 secondes, en selle sur Elliot, il remporte le Masters Two Grand Prix Magazine (à 1m45). Âgée de 17 ans, la jeune américaine Coco Faith et Huckleberry prennent la seconde place en 60″11 devant Samantha Wight (USA) et Edison 61″51.

 

Laura Bowery est assurément la cavalière qui aura mis le moins de temps pour se rendre à ce Longines Masters de New York… puisqu’elle vient de Long Island ! Laura s’est également montrée la plus rapide cet après-midi dans la Masters Two L.A. Saddlery, épreuve de vitesse à 1m35 qu’elle remporte avec sa jument hollandaise de 14 ans nommée Zerly. Le couple a dominé Jennifer Kocher (USA) et le vainqueur de la Coupe du monde 1984, le Québécois de New York Mario Deslauriers, respectivement 2ème et 3ème .

 

Masters One : McLain Ward affiche ses ambitions newyorkaises

C’est l’américain McLain Ward (HH Callas, une jument de 11 ans appartenant à Double H Farm) qui remporte la première épreuve Masters One Vestrum-Italy à 1m45m devant le Belge Olivier Philippaerts (Goofy van’T Laerhof), un cheval appartenant à son père Ludo, ancien et brillant cavalier de l’équipe belge. L’Anglaise Amanda Derbyshire (GBR) et Cornwall BH complètent le podium.

« Cette nouvelle étape est fabuleuse et cette arène est fantastique, se réjouissait le vainqueur de la Coupe du monde Longines FEI 2017». Mc Lain Ward est venu presqu’en voisin depuis ses écuries de Brewster à quelques kilomètres de la ville de New York, avec l’objectif de marquer les esprits dans une des épreuves phares de ce Longines Masters newyorkais : « Callas est ici pour faire une performance et j’espère que ce sera dans le Longines Speed Challenge vendredi soir. Elle est naturellement rapide, elle est capable de le faire ».

 

Demain, les choses sérieuses vont débuter avec cette première épreuve emblématique où McLain Ward va toutefois devoir affronter une solide concurrence : le Longines Speed Challenge va assurément emballer le public newyorkais ! (à 20H00 à New York et 2H00 du matin, samedi à Paris).

Leave a Reply