L'AGENCE DE RELATION PRESSE
DU MONDE DU CHEVAL & DU TOURISME

Menu

Longines Speed Challenge : Victoire endiablée pour Nayel Nassar et Lucifer !

29 avril 2019,   Par ,   0 Commentaires

Après Kevin Staut à Paris et Bertram Allen à Hong Kong, c’est donc au tour de Nayel Nassar d’entrer dans le Hall of Fame des cavaliers les plus rapides de la planète lors de cette Saison IV. Un goût de victoire que l’Egyptien connaît bien car, il y a trois ans, toujours sur le sol américain, mais à Los Angeles, il avait déjà remporté ce Longines Speed Challenge avec Lordan 2.

Cette fois-ci, c’est avec un petit diable de cheval nommé Lucifer, un hongre westphalien bai de 13 ans que Nayel Nassar remporte cette épreuve malgré une faute sur le parcours, mais dans un temps canon, 58’45, plus rapide que le vainqueur de Paris (62’29) etque celui de Hong Kong (60’47) sur un tracé strictement identique dessiné par le chef de piste allemand Frank Rothenberger. Nassar avait promis avant l’épreuve que Lucifer était bien plus rapide que Lordan, le public du NYCB LIVE l’a constaté.

« C’est un cheval naturellement rapide. Je savais que si j’arrivais à le tenir d’un bout à l’autre du parcours, on allait frapper un grand coup. C’est l’anniversaire de Jen aujourd’hui (Jennifer Gates, sa compagne – ndlr) et j’avais envie de gagner pour elle et je suis vraiment heureux d’y être parvenu, même avec ma faute. C’est fou de pouvoir ainsi gagner cette épreuve en faisant tomber une barre. J’adore cette série des Longines Masters. Ce sont toujours de magnifiques endroits, des sols excellents, de belles pistes et cela donne du grand sport, les chevaux ont tous très bien sauté tout au long de la semaine. J’ai déjà fait Paris, Los Angeles et j’ai envie d’être encore plus assidu sur ce magnifique circuit ».

Il n’y avait rien à faire contre l’Egyptien ce soir… la différence avec Kristen Vanderveen, la bonne surprise américaine de la soirée, était de plus de deux secondes. Avec son étalon gris de 13 ans, Bull Run’s Faustino de Tili, la jeune cavalière floridienne arrêtait le chrono à 61’07 malgré une faute (qui, on le rappelle, ne coûte que deux secondes dans le Longines Speed Challenge ce qui reste toujours rattrapable avec la vitesse).

Il faut aller chercher sur la troisième marche du podium pour trouver le premier sans-faute du classement, celui du Belge Olivier Phillipaerts avec sa jument grise de 11 ans, Insolente des Dix Bonniers, qui arrêtait le temps à 61’33.

Masters One Prestige Italia : Doublé d’Adrienne Sternlicht

Une troisième place que le jeune Belge enregistrait également dans l’autre épreuve Masters One de la journée, le Prestige Italia avec H&M Cue Channa 42 qui, en février dernier au Longines Masters de Hong Kong, avait déjà remporté le Hong Kong Jockey Club Trophy, une épreuve à 1,50m. Ce Prestige Italia Masters One revenait à la jeune Adrienne Sternlicht, qui signait là sa deuxième victoire du concours avec cette fois-ci son fils de Toulon, le hongre bai de 14 ans Toulago, un cheval qu’elle affectionne particulièrement : « Je m’entends vraiment bien avec ce cheval, nous avons une relation particulière. Ce genre de victoire est la récompense de non seulement cette complicité avec mon cheval, mais elle va aussi à mes grooms qui l’entourent d’amour. Il se bat vraiment pour moi et voilà le résultat ! Il a un cœur en or et à chaque fois qu’il se comporte de cette manière, il me rend fière de lui, il le sait et il adore ça ». Bel hommage ! Le couple vainqueur de la Coupe du monde 2018, Beezie Madden et Breitling, longtemps en tête de ce barrage, complétaient le podium à la deuxième place.

Prix Champagne Barons de Rothschild Masters Two : Un Champion olympique digne de son rang

Dans l’épreuve la plus importante des Masters Two de la journée (1,45m), le Prix Champagne Barons de Rothschild, le Brésilien Rodrigo Pessoa, médaillé d’or individuel aux Jeux olympiques d’Athènes en 2004, a réaffirmé son ambition de revenir au premier plan dans la perspective des prochains J.O de Tokyo l’année prochaine. Une victoire plutôt facile, pratiquement une promenade de santé en 57»61 comparées aux 60»42 réalisées par sa suivante immédiate, Madison Goetzman en selle sur Prestigious. Le triple vainqueur de la Coupe du monde montait un hongre hollandais de 9 ans, Farrero, appartenant à l’une de ses élèves, Coco Fath (18 ans).

Demain, place notamment à ce choc tant attendus entre les deux grandes puissances du saut d’obstacles, la Riders Masters Cup : les Riders USA arriveront- ils enfin à décrocher leur première victoire ou bien les Riders Europe resteront-ils invaincus ? Réponse samedi soir vers 22h00, heure de New York.