L'AGENCE DE RELATION PRESSE
DU MONDE DU CHEVAL & DU TOURISME

Menu

Michael Whitaker, le plus haut

13 février 2018,   By ,   0 Comments

Hong Kong a découvert les sensations fortes du « saut en hauteur à cheval », avec l’épreuve des Six Barres, la Maserati Masters Power, épreuve d’ouverture de la deuxième journée du Longines Masters de Hong Kong.

 

C’est la première fois qu’une épreuve de puissance était proposée en Asie et le public de l’AsiaWorld-Expo a adoré… d’autant que le Chinois Meng Quanwei terminait à la troisième place avec Clintorado, un cheval appartenant aux Écuries belges d’Écaussines, abandonnant au dernier barrage après avoir franchi 1m80 au troisième. Pour gagner, il fallait avoir sauté les 1m90 du dernier vertical de la combinaison. Exploit réalisé par le seul Michael Whitaker avec son fidèle étalon de 16 ans, Valentin R : « Il a vraiment très bien sauté aujourd’hui, il était assurément prêt pour ce type de défi, se réjouissait le Britannique. Ce n’était pourtant que sa deuxième épreuve du genre, mais je sentais qu’il en avait encore sous le capot et que nous aurions pu encore sauter plus haut ». Michael Whitaker est un adepte des Longines Masters avec un coup de cœur particulier pour Hong Kong : « tout est vraiment parfait ici, on se sent accueilli » ! Le Néerlandais Marc Houtzager en selle Sterrehof’s Edinus s’est glissé sur le podium entre le Britannique et le héros chinois de la journée : « les sports équestres sont en plein croissance en Chine, expliquait Meng. J’ai l’habitude d’évoluer sur les gros concours en Chine, mais c’est mon premier Longines Masters et ici, à Hong Kong, c’est une autre dimension ».

 

Dans le HKJC JUNIOR CHALLENGE (épreuve de style réservée aux juniors asiatiques), c’est Oi Man Leung (Hong Kong) qui a montré la plus belle équitation d’obstacle avec Bamako Maurea.

 

Place maintenant au Longines Speed Challenge avec les chevaux les plus rapides de la Terre. Avec un nouvel exploit asiatique ?

Leave a Reply