L'AGENCE DE RELATION PRESSE
DU MONDE DU CHEVAL & DU TOURISME

Menu

Un duo de gagnants dans le Prix Hubside

18 décembre 2018,   Par ,   0 Commentaires

La première journée de compétition du Longines Masters de Paris s’est achevée sur une épreuve au concept particulier, le Prix Hubside. Les cavaliers du Masters One (CSI5) et les cavaliers du Masters Two (CSI2) se retrouvaient sur le même parcours, mais avec un classement distinct pour les deux catégories. Le jeune Américain Spencer Smith crée à nouveau la surprise sur un terrain français en s’imposant sur le CSI5, alors que c’était la Luxembourgeoise Charlotte Bettendorf qui s’emparait de la partie 2.

Le Prix Hubside était l’épreuve phare de ce jeudi sur un parcours à 1,45m dessiné par Franck Rothenberger. Cent-neuf cavaliers, autant du Masters One que du Masters Two, se sont retrouvés sur la piste mythique du Parc des Expositions de Villepinte pour courir cette compétition contre la montre.
C’est en selle sur une jument appartenant à son entraineur Eric Lamaze, Happiness, que Spencer Smith s’est emparé de la victoire. Cela devient une habitude pour le jeune cavalier de vingt-deux ans de s’imposer devant les meilleurs cavaliers au monde lorsqu’il concourt en France. Auteur d’un parcours sans accroc, il a été le plus rapide et signe un chronomètre de 53,09 secondes. « J’adore venir en France, je crois que cela me porte chance ! Je montais une très bonne jument, je l’ai laissée s’exprimer et faire son job. C’est encore rare pour moi d’avoir des victoires à ce niveau-là. Tous mes chevaux sont en très bonne forme, la compétition s’annonce de la meilleure des façons », confie le cavalier américain. L’Irlandais Billy Twomey et son étalon Ardcolum Duke montent sur la deuxième marche du podium grâce à son temps de 53,76 secondes. Pour compléter celui-ci, ce n’est autre que la cavalière tricolore très en forme depuis le début de cette saison 2018, Félicie Bertrand, qui termine à la troisième place avec Urano de Cartigny en 56,88 secondes.
Côté Masters Two, le Luxembourg était à l’honneur grâce à Charlotte Bettendorf. Avec sa jument Raia d’Helby, qui était déjà victorieuse le week-end dernier d’une épreuve à Kronenberg, elle boucle le parcours sans aucune pénalité, et dans un temps digne d’un cavalier du Masters One : 55,77 secondes. « D’ordinaire, je préfère passer au début des épreuves, mais dans celle-ci, je passais toute dernière de la centaine de partants. D’un côté, c’était un avantage de passer à la fin, j’ai pu voir toutes les options des cavaliers, et remarquer que pour ma catégorie, je n’avais pas forcément besoin de mettre le turbo. Ma jument était vraiment parfaite, je pense avoir gagné beaucoup de temps sur mon option pour aller sur l’obstacle n°4. C’est une jument très régulière en compétition, elle a été blessée cette année et revient à son plus haut niveau depuis un mois, je suis très confiante pour le reste du week-end », ajoute la Charlotte. Le Français Jacques Hemlinger s’empare de la seconde place avec Tonic des Mets, dans un temps de 57,51 secondes. A la troisième place, nous retrouvons la Britannique Louise Saywell et Golden Wave OL, qui terminaient leur parcours avec un chronomètre de 58,99 secondes.

Insolite : Le Cheval à 2 Pattes débarque au Longines Masters de Paris
Après la dernière épreuve, le public s’est plongé dans l’univers loufoque, humoristique et très sérieux à la fois du Cheval à 2 Pattes ! Après un concours de hennissement, les équipes des « Mulets à 2 Pattes » et des « Sardines » ont séduit le public du Longines Masters de Paris avec des carrousels en musique. Tous les invités de la Rider’s Night se sont pris au jeu pour découvrir cette activité ludique !


Leave a Reply