L'AGENCE DE RELATION PRESSE
DU MONDE DU CHEVAL & DU TOURISME

Menu

Un Néerlandais victorieux au pied de la Grande Muraille de Chine !

20 septembre 2018,   By ,   0 Comments

Pour la première fois de l’histoire, la Grande Muraille de Chine a été le témoin d’une compétition internationale de saut d’obstacles. C’est sur le site de Ju Yong Guan que le CSI3* du Longines China Tour de Pékin s’est déroulé, sacrant le cavalier néerlandais Vincent Vermeulen dans ce lieu historique après sa victoire dans le Grand Prix Longines. Les cavaliers asiatiques sont également à l’honneur, puisqu’un Hongkongais se retrouve sur la seconde marche du podium, Kenneth Cheng, ainsi qu’un cavalier chinois sur la troisième : Jirigala Erdeng.

Ce ne sont pas moins de onze épreuves internationales d’une dotation totale de 1,4 million de yuans (soit environ 175 000 euros) qui ont été organisées dans ce lieu emblématique de la culture chinois le week-end dernier. Le Longines China Tour prend une tournure de plus en plus internationale, puisque les meilleurs cavaliers chinois ont pu concourir contre des cavaliers venant de France (Olivier Guillon), du Royaume-Uni (Nigel Coupe), d’Irlande (Dermott Lennon), d’Ukraine (Ulrich Kirchhoff), des Pays-Bas (Aniek Poels et Vincent Vermeulen), et encore d’autres pays dont les sports équestres font partie de leur culture.

Un temps idéal et les meilleures conditions étaient réunis pour permettre aux trente-cinq cavaliers de prendre le départ du Grand Prix Longines, doté à 820 000 yuans (100 000 euros). Seuls huit d’entre eux ont réussi à réaliser le sans faute sur le parcours dessiné par Olaf Petersen, le chef de piste allemand. L’épreuve a réussi à conserver son suspens jusqu’à la fin : il a fallu attendre que le dernier barragiste rentre en piste pour enfin voir le parcours gagnant. Le Néerlandais Vincent Vermeulen a saisi sa chance, et, avec un parcours très fluide et très rapide, en selle sur Ceylon, il a bouclé son parcours avec près de deux secondes d’avance sur le cavalier de Hong Kong, Kenneth Cheng : 44,19 contre 46,16 secondes. A la troisième place, c’est la Chine que l’on retrouve avec Jirgala Erdeng et un chronomètre de 46,30 secondes.

Pour récompenser cette belle performance, le néerlandais s’est vu remettre une montre Longines par Juan-Carlos Capelli, qui, lors de la cérémonie d’ouverture de la compétition, avait déclaré : « Nous ne pouvions pas imaginer de meilleur endroit qu’ici ! »

Leave a Reply