L'AGENCE DE RELATION PRESSE
DU MONDE DU CHEVAL & DU TOURISME

Menu

Un outsider aux commandes !

30 août 2018,   By ,   0 Comments

Cette journée fut le dénouement du premier week-end de compétition du Jumping International de Valence. Un concours à la mesure de l’excellent plateau de cavaliers qu’ont connu les CSI2* et CSI4* de cette semaine avec un Grand Prix Axeria- SFAM au niveau très relevé qui n’a connu qu’un seul parcours sans pénalité, celui du jeune Américain Spencer Smith.

Le cavalier d’outre-Atlantique, âgé de seulement vingt-et-un ans,a ouvert le bal dans cette difficile épreuve. Si son parcours au tracé fluide et sans pénalité aux obstacles et au chronomètre ont pu faire penser à ses concurrents et aux spectateurs que la tâche serait aisée, il sera le seul compétiteur de ce Grand Prix à réaliser l’exploit, en selle sur Théodore Manciais, un hongre selle français de 11 ans, sans avoir à passer par la case barrage pour confirmer sa performance. Le difficile parcours dessiné par Uliano Vezzani en a piégé plus d’un, et notamment les têtes d’affiche de la compétition telles que Cian O’Connor, Roger-Yves Bost, Carlos Lopez, Scott Brash, Olivier Robert ou encore Simon Delestre, qui ont tous écopé d’une faute ou plus.

« C’était la dernière ligne (avec les obstacles 11, 12 et 13 – ndlr) qui était la plus technique à aborder : l’oxer sur bidet était très regardant, et il fallait être très vigilant avec la palanque »,confie le vainqueur. L’élève d’Eric Lamaze est encore novice sur le niveau des CSI4*, mais avec les conseils de son coach, il franchit les étapes une à une : « Je pense que c’était une bonne chose de passer en numéro 1 dans ce Grand Prix, je ne suis pas parti en me disant que l’épreuve était plus difficile qu’une autre. Eric m’a conseillé de rester calme, relâché et de monter sereinement mon cheval. Et ça a fonctionné ! Je ne sais pas encore si je serai à nouveau présent le week-end prochain, cela va se décider dansles prochains jours. Nous restons en Europe jusqu’à cet hiver oùje rentrerai chez moi à Wellington, j’espère d’ici là pouvoir courir quelques beaux concours indoor, et j’adorerais participer aux épreuves du circuit Coupe du Monde. »

Deux autres concurrents ont également réussi à surmonter les obstacles sans faute, mais ont écopé respectivement d’un et deux points de pénalité de temps. L’Américaine Katherine Dinan et le tricolore Aldrick Cheronnet récupèrent donc la seconde et troisième place de ce Grand Prix.

Le cavalier français se confie : « Je suis assez content de mon cheval. Ce n’est pas mon cheval de tête, mais j’ai choisi de le monter un peu plus. En voyant que le parcours donnait lieu àbeaucoup de fautes, j’ai choisi de ne pas me soucier du temps et de soigner les courbes et les abords de mon parcours pourassurer le sans faute, quitte à prendre des pénalités de temps. Atlantys by Wisbecq a très bien sauté, et je suis ravi de cette troisième place ! »

Le Grand Prix Axeria-SFAM n’était pas la seule épreuve du CSI4* du jour : le prix MMA-SFAM, une épreuve en deux phases à 1,45m a permis à Harold Boisset et T’obetty du Domaine de terminer leur week-end comme ils l’ont commencé : avec une victoire de plus ! Le CSI2*, quant à lui, s’est achevé sur le Prix Hubside à 1,20m, remporté par le cavalier portugais Rodrigo Sampaio Peixoto.

Le Jumping International de Valence donne à nouveau rendez- vous aux cavaliers et spectateurs pour son deuxième week-end de compétition la semaine prochaine, du 23 au 26 août.

Leave a Reply